(vide) (vide) (vide)
 
Logo The Web France Photo des cinq membres du groupe
Fan-Club officiel francophone de Marillion
 
 

The Leavers

Chanson parue dans l'album F.E.A.R..




Paroles

(i. Wake Up in Music)

We are the Leavers
And the road rolls beneath us
We sleep as we’re driven
We arrive before dawn
We wait in grey truck-stops
For the night to release us
Then slip in from ring-roads
And our work starts again

Unloading our cargo
The thrills of the night
Our boxes of noises
Our boxes of light
We are parties that travel
Movies that move
Jokes that span fields
Conversations that chatter
From one town to another
Laughter that passes
Thoughts on the wind

We will make a show
And then we'll go.
We are the Leavers

Bottles that empty
From Dover to Calais
From Paris to Hamburg
Strasbourg to Stockholm
On buses that rumble from Newport ..to New York!
We nod-off in London or Lisbon or Lima
We wake up in Munich
Wake up in music

We are the Leavers
We are the Leavers

Be careful. We’ll leave you..

(ii. The Remainers)

The Remainers remain in their homely places
Go home, wash their faces, lay down their heads
As the Leavers take with them their lonely craziness
Our fast-moving laughter
Our fast-moving beds
And our hearts slowly lose focus
Like gypsies at fairs
We will meet someone new somewhere else

(iii. Vapour Trails in the Sky)

We are the Leavers
And the world turns beneath us
We’re somewhere above you
Vapour trails in the sky
Days and nights scrambled
Hurtling to somewhere
From somewhere forgotten
Somewhere forgotten

We’re born out of recklessness
The thirst for the thrill
We’re revelry’s children
Life’s too short for standing still

(iv. The Jumble of Days)

Our lives slowly unravel
Like wool pulled from sweaters
We'll knit something new somewhere else, so forget us.
We are the Leavers
You'll stay and we'll travel
You'll know where you are, always
We'll be vague in our jumble of days
We can never be sure
But be sure of one thing
When the thrills are all done
We'll be gone.

The Remainers can try to persuade us, and tame us
And train us and save us and keep us at home
As we try to fit in with the family life
The mind-numbing comedown
The trouble and strife
All the misunderstandings, defensive attacks
The walls we don’t dare relax
And the hurt in your eyes, I know you know that I pray
For the phone-call that takes me away

We won't be much use to you dead

(v. One Tonight)

The Remainers are leaving their homely places
With excited faces, drawn to the night
Preparing their minds for a break from the sensible life
As the leavers bring with them their noise and light, their wild wonder cure-all of crazy religion
In one sacred ritual
Unmasked and undressed
We all come together
We’re all one tonight

We come together
We come together

There are scars in our eyes
From a thousand goodbyes
That was great
You can write
But I won't reply
I won’t reply.

(vi. Tomorrow’s New Country)

There are scars in our eyes
From a thousand goodbyes
That was great
You can write
But I won't reply

You know we are the Leavers - I’ll tell you a secret…
It's better to leave us alone
It's been terrific to know you
But we really can't stay
Tomorrow's new country
Calls us home
…for the day.


Traduction

Ceux qui partent

(i. Réveil en Musique)

Nous sommes ceux qui partent
Et la route défile sous nous
Nous dormons pendant qu’on nous emmène
Nous arrivons avant l'aube
Nous attendons dans de ternes relais routiers
Que la nuit nous libère
Nous nous glissons alors dans la ville
Et notre travail recommence

Décharger notre cargaison
L'excitation de la nuit
Nos malles de sons
Nos malles de lumières
Nous sommes des fêtes qui voyagent
Des films en mouvement
Des plaisanteries sur tous les sujets
Des conversations qui papotent
D'une ville à une autre
Des rires qui passent
Des pensées dans le vent

Nous donnerons un spectacle
Et puis nous partirons.
Nous sommes ceux qui partent

Les bouteilles qui se vident
De Douvres à Calais
De Paris à Hambourg
Strasbourg à Stockholm
Dans des bus qui vrombissent de Newport... à New York !
On s’assoupit à Londres ou Lisbonne ou Lima
On se réveille à Munich
Réveillés en musique

Nous sommes ceux qui partent
Nous sommes ceux qui partent

Attention. Nous vous quitterons…


(ii. Ceux qui restent)

Ceux qui restent restent dans leur chez-soi accueillant
Rentrent à la maison, lavent leur visage, posent leur tête
Alors que ceux qui partent emmènent avec eux leur folie solitaire
Nos rires faciles
Nos couchettes
Et nos cœurs perdent lentement leurs attaches
Comme des bohémiens dans les foires
Nous rencontrerons quelqu'un d’autre ailleurs


(iii. Traînée de vapeur dans le Ciel)

Nous sommes ceux qui partent
Et le monde tourne sous nous
Nous sommes quelque part au-dessus de vous
Des traînées de vapeur dans le ciel
Les jours et les nuits se bousculent

Se précipitant quelque part
Depuis un lieu oublié
Un lieu oublié

Nous sommes nés de l'insouciance
La soif du frisson
Nous sommes les enfants de la fête
La vie est trop courte pour rester immobiles

(iv. Le méli-mélo des Jours)

Nos vies s'effilochent lentement
Comme la laine tirée d’un pull
Nous tricoterons quelque chose de nouveau ailleurs, alors oubliez-nous.

Nous sommes ceux qui partent
Vous resterez et nous voyagerons
Vous saurez où vous êtes, toujours
Nous serons incertains dans notre méli-mélo de jours
Nous ne pouvons jamais être sûrs
Mais soyez sûrs d'une chose
Quand le frisson sera passé
Nous serons partis.

Ceux qui restent peuvent essayer de nous persuader, et nous apprivoiser

Et nous former et nous sauver et nous garder à la maison
Alors que nous essayons de nous adapter à la vie de famille
La descente abrutissante
Les problèmes et les conflits
Tous les malentendus, les attaques défensives
Les murs que nous ne voulons pas voir tomber
Et la douleur dans tes yeux, je sais que tu sais que je prie
Pour le coup de fil qui m'emmènera

Pour vous, nous n’aurons pas beaucoup d'utilité morts


(v. Qu’Un Ce Soir)

Ceux qui restent quittent leur chez-soi accueillant
Avec des visages excités, arborés pour la soirée
Préparant leur esprit pour une pause dans la vie raisonnable
Alors que ceux qui partent apportent avec eux leur son et lumière,
leur étonnante et déchaînée panacée d’une folle religion
Dans un rituel sacré
Démasqués et déshabillés
Nous venons tous ensemble
Nous ne faisons qu’un ce soir

Nous venons ensemble
Nous venons ensemble

Il y a les cicatrices dans nos yeux
De mille adieux
C'était super
Vous pouvez écrire
Mais je ne répondrai pas
Je ne répondrai pas.


(vi. Destination de Demain)

Il y a des cicatrices dans nos yeux
De mille adieux
C'était super
Vous pouvez écrire
Mais je ne répondrai pas

Vous savez que nous sommes ceux qui partent – je vais vous dire un secret…

C’est mieux de nous laisser tranquilles
Ca a été génial de vous connaître
Mais nous ne pouvons vraiment pas rester

La destination de demain
nous appelle en sa maison
…pour la journée.

(Traduction par Dany de Mongenot)


The Leavers apparaît dans les disques suivants : F.E.A.R.





Paperlies Version 3.0 © 2004 - 2017 The Web France
510033 visiteurs - 12 visiteurs sur le site - 1 visiteur sur cette page.
Retour en haut de la page
 
  (vide)