(vide) (vide) (vide)
 
Logo The Web France Photo des cinq membres du groupe
Fan-Club officiel francophone de Marillion
 
 


10 chroniques pour ce disque - Note moyenne : 6,5/10
Trier par    [ date ↓ ]   [ auteur ]   [ note ]


Par Vince51, le 07/10/2012 à 10:18. Note : 5/10

Un album de tendance rock FM...sacrilège !
Une orientation qui sera heureusement de courte durée.



Par ASG, le 30/09/2012 à 19:59. Note : 6/10

Adieu le logo d'origine du groupe...Marillion a désormais intégré son nouveau chanteur qui fait partie du processus créatif. HIE est un album en demi teinte, qui démarre sur le magique Splintering Heart, et se termine tout aussi magnifiquement sur The Rakes Progress/100 nights. Mais pourquoi tant de faiblesses, de déjà-dits, de facilités sur d'autres titres?
On peut adorer un groupe mais rester critique, il faut.
No One Can, franchement no one can listen to that...même le solo de Rothery est plat... enfin simple avis personnel. Sur HIE, heureusement il y a l'envolée de guitare réussi, mais pas la fin du morceau. Idem pour Dry Land, peu inspiré et trop facile pour Marillion, je trouve. Waiting to Happen pourrait subir la même critique, seuls de bons passages le sauvent, un refrain vivant, le solo de Rothery. Je ne suis pas trop fan de This Town, mais il faut reconnaître que le triptyque de fin est réussi.
Au final, ça fait mal d'être déçu. Je suis peut être un peu dure dans ma critique, mais bon quand on aime, on demande aussi de l'exigence...
Heureusement ils vont se rattraper très largement avec l'album qui suivra.



Par Passpass, le 19/10/2011 à 17:58. Note : 7/10

Cette fois c'est clair. Il suffit de regarder la pochette et constater l'absence du logo historique pour comprendre que Marillion entame sa metamorphose.
Pourtant à l'écoute du morceau d'ouverture, c'est pas évident. On est encore en très bon terrain connu.
Bon ensuite Cover my eyes aurait pu être un tube, mais bon...Encore un très bon morceau avec The party, et puis c'est le drame. No one can, le premier morceau faiblard de nos boys qui m'a fait dire dès les premières secondes:"C'est quoi ce truc ?" La question se reposera + tard avec Beautiful. Heureusement juste une parenthèse, après on reprend les choses sérieuses, Holidays puis Dry land qui paie pas de mine à première vue, mais qui dégage vraiment quelque chose. Je ne vous cache pas que l'intro de Waiting me laissai craindre le pire, mais finalement non. Ouf !
Bon puis alors les 3 derniers morceaux c'est l'autoroute hein. Digne des meilleurs moments de la période poissonière.
Alors malgré quelques "dérives pop" au millieu, l'album comme ses illustres prédécesseurs, commence fort et termine fort, ce qui est le minimum syndical chez nos amis.
Ca m'ennui de terminer sur une note négative, mais...première pochette moche.



Par nat, le 13/10/2011 à 23:46. Note : 8/10

Quelle tristesse de constater q'Holidays in Eden est souvent relégué aux dernières places dans la discographie du groupe.
C'est vrai: à partir de cet album, le changement amorcé depuis Seasons End s'accentue et leur musique se tourne davantage vers une pop-prog plus accessible aux sonorités prévisibles.
Et pourtant... Je ne suis pas parvenue à bouder définitivement les mélodies émouvantes de No one can et Dry land, la mélancolie de Waiting to happen ou bien Cover my eyes.
Et puis, il y a tous les autres qui rappellent d'où vient le groupe: The party, simple, efficace, inclassable et la très réussie suite rock qui se termine avec le superbe 100 nights et son envolée poignante ... vers le paradis musical?

Cet opus n'a sans doute pas la classe ni les superbes arrangements d'un Misplaced Childhood, mais le son Marillion est toujours là, même sur les titres les plus pops,avec ce toucher de guitare si clair et aérien, tellement reconnaissable et inimitable; et on retrouvera encore ça et là toute la magie de la musique néoprogressive surtout sur le sublime Splintering heart, qui reste encore à ce jour un de mes morceaux préférés avec l'atmosphère inquiétante des claviers, les accélérations et les ralentissements soudains.
Une chose est sûre: la voix de Hogarth est à l'aise dans tous les registres et en osmose parfaite avec les autres musiciens.

Subtil mélange de douceur pop et d'envolées rock, Holidays in eden est touchant, plein de vibrations; mais il paie très cher sa position dans la discogaphie de Marillion.
Signé par un autre groupe, il aurait sans doute remporté tout le succès qu'il mérite.



Par Mr a, le 21/09/2011 à 15:50. Note : 7/10

Très décrié a l'époque de sa sortie car jugé trop "commercial", l'album se ré-écoute avec plaisir et force est de constater que sa dernière partie est assez impressionnante;
et désolé mais "no one can" et "dry land" sont pour moi très bonnes; le plus faible de l'album est sans doute le titre éponyme
Album sympa



Par fishillion, le 24/09/2010 à 10:44. Note : 4/10

cet album sonne trop fm ce n'est plus du marillion reste this towns que j'aime bien



Par Caro, le 16/06/2010 à 20:12. Note : 7/10

Franchement, j’aime bien cet album et je suis très contente de pouvoir l’entendre dans son intégralité à la prochaine convention. « Splintering Heart », quelle intro ! Sur le DVD de « Somewhere in London », je suis restée scotchée ! Et puis, « The Party » n’est pas mal non plus… Tant que H s’abstient de dédier cette chanson aux vierges de l’assistance… Heureusement, comme il avance en âge (et le public aussi), il évite dorénavant ce genre de dédicaces.
Et que dire du final génial de l’album (« This town/ The Rakes progress / 100 Nights »)… sinon qu’une fois de plus, il rend sublimement en concert.
Je crois que dans cet album, j’aime bien l’énergie qui est dégagée. C’est un album dynamique, vivant. Pour finir, « Cover my eyes » fait toujours son petit effet en live, surtout lorsque Mark Kelly se couche par terre en signe de protestation !
A noter également que les bonus de la réédition ne sont pas mal non plus !



Par Laurent-TWF, le 13/06/2010 à 13:28. Note : 7/10

Cet album est assez souvent décrié, je trouve que c'est dommage. Il renferme de très beaux morceaux comme Splintering Heart (quel intro de concert !), The Party, Dry Land (mon préféré de l'album), Waiting to Happen et le triptyque final qui est magistral en live.
Et que dire de la pochette, une vraie merveille ! L'une des plus belles pochettes du groupe (enfin, à mon avis...).



Par TiCi, le 09/06/2010 à 17:55. Note : 8/10

Un album qui manque de cohérence, avec des titres très forts (Splintering heart, The Party...), des titres très pop (No one can, Cover my eyes) et un titre très moyen qui donne pourtant son nom à l'opus.
Ce qui frappe surtout, c'est la force émotionnelle dégagée par les meilleurs titres. Je crois que c'est une révélation sur cet album, et cela continuera sur la discographie à venir.



Par chtimarillion, le 31/05/2010 à 11:25. Note : 6/10

le virage plus pop de HIE a un peu perturbé leur public,moi le premier
il y a de vrai bonnes choses dessus (splintering,the party...) mais c'est plus irrégulier







Paperlies Version 3.0 © 2004 - 2017 The Web France
508429 visiteurs - 8 visiteurs sur le site - 1 visiteur sur cette page.
Retour en haut de la page
 
  (vide)