(vide) (vide) (vide)
 
Logo The Web France Photo des cinq membres du groupe
Fan-Club officiel francophone de Marillion
 
 


8 chroniques pour ce disque - Note moyenne : 9,1/10
Trier par    [ date ↓ ]   [ auteur ]   [ note ]


Par Vince51, le 07/10/2012 à 09:58. Note : 8/10

Ah Brave ! cet album aurait pu recevoir la palme de ma part si quelques titres incongrus (Alone again in the lap of luxery, Hard as love..) ne venaient gâcher une composition sublime, surtout les premiers morceaux qui n'ont rien à envier à la période Fish.
On atteind de vrais moments d'extase durant les 20 premières minutes.



Par Mr a, le 24/09/2012 à 14:12. Note : 10/10

Un des monuments de leur magnifique carrière: cela frise la perfection:tour à tour noir,dense,puissant,fragile et à fleur de peau,"brave" est un véritable diamant noir;
"paper lies" et de "hard as love" sont peut-être un peu plus faibles à mon goût mais c'est vraiment pour chipoter.
Et puis "the great escape"...: LE titre de leur carrière?en tout cas,une chanson parfaite et émotionnellement renversante!
un chef d'oeuvre,c'est tout



Par nat, le 10/02/2011 à 12:32. Note : 10/10

Chaque album de Marillion est unique mais avec Brave, le groupe a approché la perfection. Pas facile d'expliquer pourquoi, les premiers mots qui me viennent à l'esprit étant magie et envoûtement. Sans doute le dosage parfait entre leur légendaire mélancolie et la puissance musicale.

D'abord Brave, c'est plus qu'une simple succession de titres : comme sur Misplaced Childhood, ils s'enchainent à merveille et j'ai longtemps oublié leur nom au profit de l'œuvre globale.
Puis, il y a cette alternance des ambiances qui plonge l'auditeur dans un véritable chaos émotionnel : après les sirènes de Bridge qui donnent le ton, on se retrouve tour à tour balloté entre mélodies tristes, déprimantes parfois et morceaux plus rageurs. Et pour appuyer le tout, orchestre philharmonique, guitares d'enfer et un Steve Hogarth au sommet de son art. Les morceaux sublimes et contrastés défilent: Living with the Big Lie, Runaway, Goodbye to all that... J'adore tout même les plus controversés comme Paperlies qui commencent aujourd'hui à sonner délicieusement rétro.
En plus, la galette est dotée d'une jolie cerise, The Great Escape, sans aucun doute le point culminant de l'album avec sa chute en seconde partie. Titre absolument bouleversant qui reste mon préféré pour les années 90.
J'ai mis du temps à apprécier l'ensemble, mais aujourd'hui, il y a toujours une petite mélodie de Brave qui vient trotter dans ma tête... la magie Marillion



Par fishillion, le 24/09/2010 à 10:42. Note : 10/10

alors la la grosse claque super son du vrai prog genial



Par Caro, le 16/06/2010 à 20:11. Note : 8/10

Voilà un concept album qui tient la route. Très sombre. Peut-être un peu daté. Dommage que le film éponyme soit, à mon sens un joli ratage. Il y avait pourtant de la matière…
Reste l’album. Dont on imagine mal pouvoir sortir des morceaux tant il est cohérent, et pourtant, ils y arrivent ! L’enchaînement « Mad » / « The Great Escape » reste pour moi le moment le plus fort du concert à l’Olympia !
« Brave » est un sacré tour de force. Dense, intense, émotionnellement fort. Inclassable… Une fois de plus…



Par Laurent-TWF, le 13/06/2010 à 13:37. Note : 9/10

J'ai accroché dès la première écoute qui se fit dans les bonnes conditions requises dans le livret (Play it loud with the lights off).
Une baffe musicale qui s'est confirmée lors de mon tout premier concert. Quelle chance d'avoir pu revoir l'intégrale de Brave dans les mêmes conditions qu'en 94 lors de la 1ère Convention en 2002 !



Par TiCi, le 09/06/2010 à 18:08. Note : 9/10

Au début, j'ai été très déçu par cet album.
Je comprenais qu'il était complexe, qu'il avait une identité, qu'il était "à part". Mais cela me dépassait musicalement, et je me contentais d'écouter les titres les plus faciles, à savoir "Runaway", "Hollow man" et "The great escape".
Avec la maturité, j'y suis revenu et petit à petit, la musique m'a enfin parlé. D'abord "Hard as love", puis tout le reste (sauf peut-être "Paper lies").
Cet album concept est un monument, mais il faut se pencher sur lui et prendre son temps pour l'adopter. Il est tour à tour doux et violent, mélodique et 'hard', tout cela avec une grande cohérence. Mais surtout il déborde d'émotions. Il est infiniment triste.
C'est plus que de la musique, c'est une expérience.



Par chtimarillion, le 31/05/2010 à 11:29. Note : 9/10

après HIE,il fallait relever la tête et ce fut plus que réussi;ma plus grosse claque avec H!
album qui a aussi déstabilisé certains fans et qui continue de diviser aujourd'hui
pour moi,c'est l'album le plus intime du groupe,celui qui fait ressentir le plus d'emotion au fonds de soi







Paperlies Version 3.0 © 2004 - 2017 The Web France
530983 visiteurs - 13 visiteurs sur le site - 1 visiteur sur cette page.
Retour en haut de la page
 
  (vide)