(vide) (vide) (vide)
 
Logo The Web France Photo des cinq membres du groupe
Fan-Club officiel francophone de Marillion
 
 


8 chroniques pour ce disque - Note moyenne : 7,9/10
Trier par    [ date ↓ ]   [ auteur ]   [ note ]


Par legeomancien, le 16/02/2012 à 00:15. Note : 9/10

Excellent album par le mixage impeccable et une sacrée créativité.
3 morceaux à défaillir d'extase (si, si)vous trouverez tous seuls lesquels à mon lyrisme. D'autres très bons qui sont un peu éclipsés par les précédents. Et puis qq morceaux en retrait; mais pour moi, après 1 an d'écoute assidue, je les trouve bons aussi, chacun a sa petite surprise.

Between you and me :
De la joie pure ! les paroles sont amusantes genre le gamin le doigt dans la confiture et bien poétiques.
Le rythme contagieux - essayez un footing la-dessus vous m'en direz des nouvelles.
Le jeu de la basse est remarquable,efficace.
Un morceau pour bien démarrer la journée, tonique, enthousiaste, qui donne envie de tomber (ou retomber, ou plutôt monter) amoureux, tiens. Mr H montre la voie...
Le petit déchirement de synthé vers 4'30 je l'attends à chaque fois. Encore !

Quartz :
originale, mais ça m'a pris du temps pour l'apprécier -genre un peu indéfini jazzy-rappy mais la clarté de tous les instruments doppée par une batterie efficace, les transitions audacieuses en font un petit bijou...
On peut même noter des tendances orientales et Hendrixiennes dans les solos de steve Rothery
Seul bémol, les paroles ne me touchent pas mais alors pas du tout, ce qui est rare chez Marillion.

Map of the world :
Je n'ai pas trop accroché, mais elle a le tort d'être juste après Quartz, et semble un peu convenue; structure de chanson classique; même le break avec changement de tonalité prévisible et l'inévitable solo de guitare; juste agréable,entraînant (reposant après Quartz ??)
Mais du coup la suivante est mise en lumière !! comme dans les opéras, on attend l'air qu'on aime; je sais c'est maso mais c'est bon

When I meet god :
Que dire... Magnifique...Voyage en éternité.
Une telle harmonie entre les instruments, des paroles où ose affleurer une pensée mystique non convenue. Chapeaux bas. La fin qui fait un peu reprise genre "je sais plus quoi dire" m'a gêné au début mais elle est maintenant un temps fort qui amorce le final dans lequel on se noie avec ces voix ancrées dans le monde autant qu'on flottait avant dans l'espace et le miroir parfait de Hubble.
J'aime comme il parle de la condition humaine, de "dieu".
Si vous écoutez bien, dieu est successivement au pluriel, et au féminin. Pas au masculin... Et les dernères paroles waves and numbers, nombres d'onde méca quantique fractales, attracteurs étranges... ça m'a fait penser à tout ça... et je décolle... Bon je pourrai en parler des plombes

Fruit of the wild rose :
Je m'ennuie toujours un peu jusqu'à la 3eme minute; là, du bon, du très bon, de l'imprévu comme j'adore dans Marillion.
Et ça termine sur une guitare énergique, inattendue qui donne du sens au début.

Separated out :
plus original qu'il n'y paraît.
Les extraits de "freaks" me font toujours froid dans le dos - ceux qui ont vu ce film magnifique et cruel savent ce que je veux dire.
Faut-il transformer les gens normaux en monstres pour qu'ils deviennent humains ? Le monstre en nous n'est-il pas plus humain que le costard social ? bon je deviens chiant.
Il y a un peu de "light my fire" des doors, un peu de cirkus de KC. Mais l'ensemble est enlevé magistralement.
Là encore le final donne sens. Décidément, il faut écouter et ré-écouter.

This is the 21st Century :
un de mes morceaux préférés de Marillion ever; souvent le synthé, la voix qui murmure et la guitare s'entremêlent avec des lignes totalement différentes tissant une trame vibrante d'émotion. Ce morceau m'emporte à chaque fois; des frissons. Les paroles sont fortes, humanistes sans être donneuses de leçon. Et la voix de steve hogarth toute en finesse, avec une sacrée étendue en fréquence (essayez de la chanter, tiens!); et il utilise des modulations presque fausses genre un demi ton au dessus ou en dessous.
Mélodie superbe et pas prévisible; notes longues, tenues comme suspendues à leur signification.
Le final fait penser -les plus anciens connaissent- au synthé de "cargo de nuit" d'axel bauer.
C'est aussi audacieux, mais plus fin tout en ayant ce son énorme.
Ce qui m'impressionne c'est que ce n'est pas un bête solo de guitare mais un poême sonore mêlant synthé et guitare (parfois on ne sait plus qui est qui...) créant mélodies, bruits, cris suite non tonales... yep du grand grand rock prog
On n'a pas envie que ça s'arrête.... non, non.

If my heart was a ball... :
Bon au premier coup, on dirait Quartz en digeste.
Au début :
Bons ptis sons de synthés qui frétillent.
Les riffs de basses et de guitare ne sont pas trop originaux.
Mais vers la 5e minute yessssssss :
ça décolle vers de l'inédit,de l'incréé a devenir gnostique tout ça... Merci pour ce final en fusion qui annonce "Neverland" de Marbles...



Par Mr a, le 24/09/2011 à 15:05. Note : 8/10

Après deux albums moyens dirons nous, le groupe revient avec un opus au titre étonnant bien que quasi imprononçable pour nous petits frenchies; énergique, enlevé, dynamique et revigorant sont les adjectifs qui me viennent à l'esprit pour qualifier ce disque,par ce que franchement "between you and me" et "map of the world" (dans une moindre mesure) foutent quand même sacrément la pêche, non? (surtout en live reconnaissez);
"quartz": titre rageur et original (h en rappeur, il nous aura tout fait);
"this is the 21st century"(bien que moyenne sur scène à cause d'un solo final qui ne passe pas car pas assez fluide) fait figure de meilleur titre à mes yeux et est ce que Marillion sait faire de mieux en studio;
"when i meet god" est un morceau solide;
"fruit of the wild rose": j'adore son côté bluesy et sa construction, trop mésestimée
"seperated out": super chanson en live
Bref un album frais dans la discographie du groupe, j'ai accroché tout de suite.



Par nat, le 02/02/2011 à 16:31. Note : 8/10

Parmi tous les albums de Marillion que j'ai revu, Anoraknophobia est celui qui m'aura le plus étonné de par son style ... et sa pochette!
Sur cette galette,le groupe a voulu tenter d'autres expériences en laissant un peu de côté les longues plages atmosphériques planantes pour mélanger diverses influences:rock, jazz, blues. Mais le tout bien sûr mixé avec une sauce Marillion: des titres plutôt longs et les traditionnels changemants de rythme. Et l'ensemble est particulièrement réussi même si 2 ou 3 écoutes sont nécessaires pour se plonger dedans. De la première note de piano jusqu'à l'ultime souffle de batterie,on est entrainé dans un tourbillon musical dynamique et très rock. Anoraknophobia est un album qui donne la pêche! Seuls 2 titres parviennent à ralentir le rythme: le superbe 'when i meet god' et 'this is the 21st century'. C'est juste suffisant pour être mises en valeur et mettre toutes les autres en valeur.
Mon titre préféré: sans doute le plus curieux de tous: Quartz.
Voilà donc un album que j'écoute énormément, intelligent, homogène et très rock et qui devrait plaire à un plus large public. Je ne sais pas si ça a été le cas...Note entre 8 et 9



Par fishillion, le 24/09/2010 à 10:39. Note : 8/10

perso j'aime bien,quartz super morceaux between you and me genial bien rythme comme il faut bon boulot



Par TiCi, le 17/06/2010 à 10:17. Note : 7/10

J'ai découvert cet opus longtemps après sa sortie, et je l'ai immédiatement remis au placard pour me consacrer aux autres que j'avais en retard.
Pourtant il y a du très bon sur cette galette, mais il faut s'y habituer. Des titres comme Quartz, limite jazz-rap-rock, Separated out ou If my heart... , nerveux et crillards, ne s'apprécient pas de but en blanc. Pourtant Quartz est très addictif et est devenu à lui seul une bonne raison de lancer la galette.
A côté de ces ovni musicaux, il y a du très classique, deux géniaux incontournables : When I met God et This is the 21st century, et The fruit of the wild rose au refrain très réussi.
Map of the world et Between you and me sont deux efficaces titres pop, qui rendent bien en live.
Un album original et surprenant, encore, mais un bon cru, toujours.



Par Caro, le 16/06/2010 à 20:08. Note : 8/10

Sans doute l’album avec lequel j’aurai eu le plus mal… Et pourtant, une fois de plus, quand on réussit à rentrer dedans, quel pied ! C’est un album très différent. Et un sacré mélange des genres… En fait, le premier titre que mon mari a réussi à faire passer provient de cet album. Il s’agit de « The Fruit of the Wild Rose », qu’il avait judicieusement glissé sur une compilation de Saint-Valentin sur le thème des roses… Quel romantique j’ai épousé, vous noterez… Enfin, à l’époque…
La pochette aussi est étrange. Et pleine d’humour !
“Between you and Me » est un très bon morceau pour booster les live. « Quartz » remporte sans doute la palme du morceau le plus original. Rien à jeter, franchement. Et tout mon attachement à « This is the 21st Century ».



Par Laurent-TWF, le 13/06/2010 à 14:32. Note : 8/10

J'avoue que la pochette ne m'a jamais vraiment emballé...
Par contre, la musique que renferme l'album est nettement meilleure que la pochette.
J'accroche moyennement à Between You and Me (qui passe mieux en live), à Map of the World et à Separated Out (qui va aussi mieux en live). J'avais du mal au début avec Quartz qui va un peu mieux aujourd'hui et surtout qui est très belle dans la version relookée de Less Is More.
Quant au reste, c'est du Marillion pur jus !
When I Meet God (vu la 1ère fois en live à l'Heineken Music Hall durant les soundchecks), 21st Century et The Fruit of the Wold Rose me foutent des frissons à chaque fois et j'adore aussi If My Heart.



Par chtimarillion, le 31/05/2010 à 11:47. Note : 7/10

suite aux 2 erreurs précédentes,je n'achete pas l'album à l'epoque à sa sortie et me le procure un peu avant la sortie de marbles
je retrouve enfin la foi et même si tout n'est pas parfait,when i meet god,quartz,21 century ...me rappellent qu'ils font des choses merveilleuses (et aussi des trucs épouvantables map of the world..)







Paperlies Version 3.0 © 2004 - 2017 The Web France
496928 visiteurs - 11 visiteurs sur le site - 1 visiteur sur cette page.
Retour en haut de la page
 
  (vide)