AC/DC

Tout ce qui concerne la musique et qui n'est pas directement lié à Marillion...
Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 488
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: AC/DC

Message par Le Nobre » 09 novembre 2020, 15:45

Et tu oublies Cold Hearted Man, qui était sur le vinyl que j'ai acheté au début des années 80...

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4537
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: AC/DC

Message par gato13 » 09 novembre 2020, 15:55

Le Nobre a écrit :
09 novembre 2020, 15:45
Et tu oublies Cold Hearted Man, qui était sur le vinyl que j'ai acheté au début des années 80...
Merci du rappel mais le fait que ce titre a été retiré de l'édition CD internationale et qu'on ne le retrouve que sur le coffret "Back Tracks" je l'oublie fréquemment... honte à moi :oops: :)

;)
La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. (Forrest Gump)

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 488
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: AC/DC

Message par Le Nobre » 09 novembre 2020, 16:06

Quelle idée de ne l'avoir inclu que sur le pressage français de l'album !
Idem pour Crabsody In Blue, mystérieusement ôtée de Let There Be Rock au profit de Problem Child,
qui n'a rien à faire dans ces sessions-là...

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4537
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: AC/DC

Message par gato13 » 09 novembre 2020, 23:11

Image
(1978)

Premier album live d'AC/DC, "If You Want Blood" est enregistré à Glasgow lors de la tournée de promotion de "Powerage". Un disque incandescent dans lequel le groupe propose dix versions dantesques de titres issus de leur quatre albums studio. Des premiers accords du fabuleux "Riff Raff" aux derniers soubresauts du survitaminé "Rocker", AC/DC délivre un concert extraordinaire d'intensité, d'énergie. Une orgie sonore et une extase rock'n'roll comme peu de groupes sont capables d'offrir. Un public en transe, en totale communion avec ses héros qui en retour les récompensent en décibels survoltées. La qualité de l'enregistrement et la production exemplaire signée par le duo Harry Vanda et George Young restituent à merveille l'électricité qui régnait dans la salle ce soir là. "If You Want Blood" est un live d'anthologie et l'un des plus grands de l'histoire du rock.





















:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. (Forrest Gump)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4537
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: AC/DC

Message par gato13 » 10 novembre 2020, 11:46

Image
(1979)

On a coutume de dire que certains albums peuvent être sauvés par la qualité de leur production. Ou quand un producteur expérimenté réussit à mettre en valeur des chansons moyennes. À l'inverse, une production ratée peut très bien plomber un album dont les chansons remarquables sont mal exploitées par le producteur. Tout cela est affaire de goût. Parfois à un instant T, un groupe et un producteur talentueux se rencontrent et l'alchimie opère immédiatement. C'est le cas d'AC/DC avec Robert "Mutt" Lange*. Ce dernier alors novice en la matière va transformer les dix merveilles écrites par le groupe en dix pépites d'or. Sans radicalement changer le son du groupe, il va l'améliorer, le peaufiner, lui donner plus de volume aussi bien pour les guitares que pour les chœurs très travaillés. Le résultat miraculeux est ce "Highway to Hell" légendaire. Un nouveau chef d’œuvre en forme d'accomplissement, une sorte de maturité musicale qui fera entrer AC/DC, alors encore groupe en pleine ascension, dans la catégorie supérieure, celle des très grands. Malheureusement, l'histoire voudra que cet album charnière, celui qui allait ouvrir les portes de la renommée et du succès, soit le dernier enregistré par Bon Scott qui s'en ira le 19 février 1980. Quel avenir pour AC/DC ? Fondu au noir vers un prochain album qui allait entrer par la grande porte au firmament du rock...





















:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:

* Robert "Mutt" Lange est devenu depuis une référence et la liste des superbes albums et immenses succès commerciaux qu'il a produit est impressionnante (AC/DC, Def Leppard, Foreigner, The Cars, Michael Bolton, Bryan Adams, Shania Twain, Nickelback, Lady Gaga, Muse)
La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. (Forrest Gump)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4537
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: AC/DC

Message par gato13 » 10 novembre 2020, 17:46

Image
(1980)

Comment allait réagir le groupe après le décès de leur charismatique chanteur ? En 1980, AC/DC retourne en studio en compagnie à nouveau de Robert "Mutt" Lange. Brian Johnson, ancien chanteur de Geordie, a la lourde tâche de succéder à Bon Scott. Plus métallique et moins bluesy, le groupe ayant durci le son, "Back in Black" frappe d'entrée par la qualité exceptionnelle de sa production. Un modèle du genre et une référence absolue en terme de son. Une fois encore, le sorcier "Mutt" Lange tel Midas transforme en or tout ce qu'il touche. Il faut dire que le groupe est arrivé en studio avec pas moins de dix miracles électriques. Bien sûr, il y a les titres phares et incontournables que sont "Hells Bells", "Shoot to Thrill", "Back in Black" et "You Shook Me All Night Long". Indétrônables des setlists de leurs concerts depuis quarante ans. Mais à côté de cela, il ne faut pas oublier les six autres joyaux que contient cet opus. "What Do You Do for Money Honey", "Givin' the Dog a Bone", "Let Me Put My Love into You", "Have a Drink on Me", "Shake a Leg" et "Rock and Roll Ain't Noise Pollution" confèrent à cet album, en plus des quatre tubes déjà cités, un statut exceptionnel. La suite, on la connait : album rock le plus vendu de tous les temps, deuxième album le plus vendu de tous les temps derrière "Thriller" de Michael Jackson. Mais plus que ces chiffres qui font tourner la tête, ce qui fait bouger la nuque, taper du pied, hurler et chanter jusqu'à sortir aphone d'un concert d'AC/DC depuis quarante ans, c'est le répertoire discographique extraordinaire de ce groupe unique. Discographie dont fait partie ce MONUMENT DU ROCK ET QUATRIÈME CHEF D’ŒUVRE consécutif de la bande aux frangins Young.





















:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. (Forrest Gump)

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 488
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: AC/DC

Message par Le Nobre » 10 novembre 2020, 18:27

Impossible d'égaler ces années-là. 77-80, l'âge d'or d'AC/DC.
On débat encore aujourd'hui du fait de savoir si des textes écrits par Bon,
des morceaux répétés avec lui, ont atterri sur Back In Black...
A+

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 7380
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: AC/DC

Message par Mr a » 10 novembre 2020, 20:08

Faudrait quand même que j'en achète certains de ces albums......encore une lacune à combler :?

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4537
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: AC/DC

Message par gato13 » 10 novembre 2020, 22:17

Mr a a écrit :
10 novembre 2020, 20:08
Faudrait quand même que j'en achète certains de ces albums......encore une lacune à combler :?

8-)
La disco du groupe est souvent dans des OP CD. Les éditions digipack remastérisées de 2003 sont très belles. Et le son, que du bonheur... :D

;)
La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. (Forrest Gump)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4537
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: AC/DC

Message par gato13 » 10 novembre 2020, 23:48

Image
(1981)

Comment donner une suite à un album aussi grandiose que "Back in Black", surtout quand celui-ci succédait aussi à un album tout aussi grandiose à savoir "Highway to Hell" ? Mission quasi impossible ? À nouveau, Angus Young, Malcolm Young, Brian Johnson, Phil Rudd et Ciff Williams entrent en studio sous la houlette de Robert "Mutt" Lange et vont donner naissance à un album dont la puissance sonore est phénoménale. Plus grand, plus fort, plus explosif, "For Those About To Rock" est une super-production sonique. On est bien loin des racines rock'n'roll, blues et boogie-rock des débuts. Ici, on est sur les terres d'un hard-rock mainstream en cinémascope. Les yeux plus gros que le ventre ? Pas vraiment, car ce qui fait la grande force de cet album unique et réellement à part dans la discographie du groupe, c'est sa production démesurée qui vous colle au plafond, vous décoiffe et vous débouche les écoutilles auditives. Personnellement, quarante ans après sa sortie, ce disque me fascine toujours autant. Alors oui, le son est dantesque et digne d'un blockbuster hollywoodien. Mais qu'en est-il des chansons ? Beaucoup de critiques et de fans n'ont eu de cesse depuis sa sortie de dénigrer cette salve acédécienne. Pour certains, c'est même leur pire album. Comme toujours, ce n'est qu'une affaire de goût. Comment peut on dire que "For Those About To Rock" est mauvais quand le titre qui ouvre les hostilités est à lui seul un étendard du hard-rock et du rock tout court ? Une profession de foi qui depuis quarante ans clôture les concerts du groupe sous vingt-et-un coups de canons fédérateurs et victorieux. La chanson "For Those About To Rock", nouveau classique indéboulonnable, annonce la couleur en grande pompe. Absolument jouissif. "I Put The Finger On You" et "Let's Get It Up" sont irrésistibles. Riffs et refrains impeccables et addictifs. La puissante et inquiétante "Inject The Venom" voit le groupe s'aventurer dans des arrangements à tiroirs élaborés bien éloignés des standards habituels. Il en est de même sur les pesantes "Evil Walks" et "Breaking The Rules". Qui a dit que AC/DC n'innovait pas ? L'énergique "Snowballed", la stonienne "C.O.D." et la rythmée "Night of The Long Knives" sont beaucoup plus classiques. La superbe "Spellbound", bluesy et sombre à souhait, termine l'album en beauté. Alors oui, cet album ne contient qu'un classique du groupe, le monumental morceau titre, mais il serait dommage de ne retenir de ce "For Those About To Rock" que cet hymne tant il referme en son sein d'autres pépites certes méconnues du grand public mais précieuses dans la discographie du groupe. Oui, cet opus n'est pas un nouveau chef d’œuvre après les quatre consécutifs que furent "Let There be Rock", "Powerage", "Highway to Hell" et "Back in Black" mais ce n'est pas pour autant l'album qui sonne le début du déclin comme l'ont proclamé beaucoup de critiques et de fans. C'est tout simplement un grand album à écouter à fond les watts, cela va de soi !





















:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. (Forrest Gump)

Répondre