LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Pour discuter de tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs.
Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 12 juin 2022, 16:45

Aujourd'hui:
Image
de James Mangold (2008)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=23557&hilit ... old#p23557

8-)
"Make it count"

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 5332
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par gato13 » 15 juin 2022, 16:19

Mr a a écrit :
12 juin 2022, 16:45
Aujourd'hui:
Image
de James Mangold (2008)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=23557&hilit ... old#p23557

8-)
L'original est un chef d’œuvre du genre : mise en scène au cordeau du grand Delmer Daves, sublime photographie en noir et blanc et une interprétation magistrale de Glenn Ford et Van Heflin sans oublier la superbe musique de George Duning.

La version de James Mangold est excellente !

8-)
La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. (Friedrich Nietzsche)

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 03 juillet 2022, 12:03

Hier soir:
Image
de Edward Zwick (2004)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=29484&hilit ... ick#p29484

8-)
"Make it count"

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 09 juillet 2022, 17:10

Aujourd'hui:
Image
de Oliver Stone (2012)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=31151&hilit ... one#p31151

8-)
"Make it count"

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 10 juillet 2022, 12:05

Hier soir:
Image
de Joel et Ethan Cohen (2008)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=31168&hilit ... hen#p31168

8-)
"Make it count"

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 5332
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par gato13 » 15 juillet 2022, 16:21

Image
(2022)

S'il ne devait rester qu'un biopic, ce serait certainement celui-ci. Quand le cinéaste visionnaire de "Romeo + Juliette" et "Moulin Rouge" rencontre celui par qui tout a débuté, cela donne un film démesuré profondément humain. Tout a été dit sur Elvis "The King" Presley et pourtant il aura fallu attendre le film de Baz Luhrmann pour s'en approcher au plus près et découvrir l'homme derrière le mythe. De sa naissance le 8 janvier 1935 à Tupelo jusqu'à sa mort prématurée le 16 août 1977 à Memphis, le parcours de la première star internationale du Rock and Roll, genre jusqu'alors exclusif à la communauté afro-américaine et dont Elvis allait devenir l'icône à l'échelle mondiale, n'allait être qu'une succession de fulgurances musicales, déchéances artistiques et renaissances historiques. On ne peut parler d'Elvis Presley sans parler de son manager, esclavagiste, truand et fossoyeur artistique, le tristement célèbre Colonel Parker. J'ai toujours pensé que cette "ordure" avait détruit la carrière d'Elvis Presley et que ce dernier aurait pu, aurait du avoir une carrière encore plus grande et un retentissement artistique encore plus démesuré qu'il ne l'est, ceci en mettant de côté les chiffres astronomiques toujours cités quand on parle du King. En faisant d'Elvis un tiroir caisse ambulant, un phénomène de foire attirant à lui et bien malgré lui toujours plus de dollars, le Colonel Parker a emprisonné sa poule aux œufs d'or pour assouvir sa soif de réussite et de pouvoir. Merveilleusement interprété par un Tom Hanks au sommet de son art, ce personnage détestable et antipathique est celui que Baz Luhrmann a intelligemment choisi comme narrateur de la vie d'Elvis. Un Elvis Presley qui n'était au fond qu'un gamin des ghettos pauvres bouleversé par le gospel et la musique afro-américaine. Un être humain profondément attaché à ses parents, en particulier sa mère et dont la voix en or, véritable cadeau et don céleste, allait lui permettre de subvenir à leurs besoins. Un Elvis Presley magistralement interprété par Austin Butler dont la performance exceptionnelle laisse pantois. Il est Elvis dans son corps, son âme, sa démesure, son génie, son perfectionnisme, sa souffrance, sa fragilité, ses zones d'ombres, ses addictions, sa paranoïa, son auto-destruction, ses rêves, sa bonté, sa gestuelle suggestive et libératrice d'une sexualité qui allait bousculer l'Amérique et son puritanisme malfaisant comme personne ne l'avait fait auparavant ! Grâce à la mise en scène virtuose et le montage virevoltant de Baz Luhrmann, "Elvis" le film se révèle être un biopic spectaculaire dont les folies visuelles et baroques renforcent encore plus les aspects douloureux et tragiques où l'on voit un Elvis vouloir se libérer de son tortionnaire et manager afin de pouvoir faire ce pourquoi il était né et dans lequel il était le plus heureux à savoir chanter pour son public. À ce titre, la bouleversante fin du film apporte la plus belle des conclusions quand résonne à nouveau parmi nous cette voix miraculeuse qui n'a pas fini de me faire pleurer de tristesse, par sa disparition, et de bonheur de pouvoir l'entendre encore et toujours...

SUPERBE !!!

:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. (Friedrich Nietzsche)

Nonotofu
Membre Sénior
Messages : 1709
Enregistré le : 29 mars 2013, 23:14

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Nonotofu » 15 juillet 2022, 23:25

gato13 a écrit :
15 juillet 2022, 16:21
Image
(2022)

S'il ne devait rester qu'un biopic, ce serait certainement celui-ci. Quand le cinéaste visionnaire de "Romeo + Juliette" et "Moulin Rouge" rencontre celui par qui tout a débuté, cela donne un film démesuré profondément humain. Tout a été dit sur Elvis "The King" Presley et pourtant il aura fallu attendre le film de Baz Luhrmann pour s'en approcher au plus près et découvrir l'homme derrière le mythe. De sa naissance le 8 janvier 1935 à Tupelo jusqu'à sa mort prématurée le 16 août 1977 à Memphis, le parcours de la première star internationale du Rock and Roll, genre jusqu'alors exclusif à la communauté afro-américaine et dont Elvis allait devenir l'icône à l'échelle mondiale, n'allait être qu'une succession de fulgurances musicales, déchéances artistiques et renaissances historiques. On ne peut parler d'Elvis Presley sans parler de son manager, esclavagiste, truand et fossoyeur artistique, le tristement célèbre Colonel Parker. J'ai toujours pensé que cette "ordure" avait détruit la carrière d'Elvis Presley et que ce dernier aurait pu, aurait du avoir une carrière encore plus grande et un retentissement artistique encore plus démesuré qu'il ne l'est, ceci en mettant de côté les chiffres astronomiques toujours cités quand on parle du King. En faisant d'Elvis un tiroir caisse ambulant, un phénomène de foire attirant à lui et bien malgré lui toujours plus de dollars, le Colonel Parker a emprisonné sa poule aux œufs d'or pour assouvir sa soif de réussite et de pouvoir. Merveilleusement interprété par un Tom Hanks au sommet de son art, ce personnage détestable et antipathique est celui que Baz Luhrmann a intelligemment choisi comme narrateur de la vie d'Elvis. Un Elvis Presley qui n'était au fond qu'un gamin des ghettos pauvres bouleversé par le gospel et la musique afro-américaine. Un être humain profondément attaché à ses parents, en particulier sa mère et dont la voix en or, véritable cadeau et don céleste, allait lui permettre de subvenir à leurs besoins. Un Elvis Presley magistralement interprété par Austin Butler dont la performance exceptionnelle laisse pantois. Il est Elvis dans son corps, son âme, sa démesure, son génie, son perfectionnisme, sa souffrance, sa fragilité, ses zones d'ombres, ses addictions, sa paranoïa, son auto-destruction, ses rêves, sa bonté, sa gestuelle suggestive et libératrice d'une sexualité qui allait bousculer l'Amérique et son puritanisme malfaisant comme personne ne l'avait fait auparavant ! Grâce à la mise en scène virtuose et le montage virevoltant de Baz Luhrmann, "Elvis" le film se révèle être un biopic spectaculaire dont les folies visuelles et baroques renforcent encore plus les aspects douloureux et tragiques où l'on voit un Elvis vouloir se libérer de son tortionnaire et manager afin de pouvoir faire ce pourquoi il était né et dans lequel il était le plus heureux à savoir chanter pour son public. À ce titre, la bouleversante fin du film apporte la plus belle des conclusions quand résonne à nouveau parmi nous cette voix miraculeuse qui n'a pas fini de me faire pleurer de tristesse, par sa disparition, et de bonheur de pouvoir l'entendre encore et toujours...

SUPERBE !!!

:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Et encore, tu n'as pas tout vu.
Apparemment, la version du bluray sera plus longue de 30 mn.
Je l'achèterai lors de sa sortie.

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 17 juillet 2022, 17:26

Aujourd'hui:
Image
de Alfonso Cuaron (2006)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=29810&hilit ... ron#p29810

8-)
"Make it count"

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 18 juillet 2022, 17:03

Aujourd'hui:
Image
de John Krasinski (2018)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=43272&hilit ... ski#p43272

8-)
"Make it count"

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 8225
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Message par Mr a » 19 juillet 2022, 18:09

Aujourd'hui:
Image
de Ryan Coogler (2016)

Mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=31154&hilit ... LER#p31154

8-)
"Make it count"

Répondre