LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Pour discuter de tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs.
Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 6621
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par Mr a » 24 février 2019, 08:55

hier soir aussi:
Image
de Philip Ridley (2011)

mon avis ici :arrow: viewtopic.php?f=11&t=1299&p=19235&hilit ... ley#p19235

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 6621
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par Mr a » 24 février 2019, 15:55

aujourd'hui:
Image
de Joe Johnston (2001)

loin de son illustre modèle réalisé par Spielberg,ce "Jurassic Park 3" est néanmoins un film efficace,plus sombre et plus porté sur l'action.....rythme soutenu,acteurs convaincants,rien de moins pour passer un bon moment sans trop réfléchir...et les effets spéciaux sont toujours aussi bluffants !

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 6621
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par Mr a » 25 février 2019, 17:01

hier soir:
Image
de Alex Proyas (2004)

un film lisse,asseptisé,froid,sans âme ni émotion....bref vide...une "réflexion" sur les dangers de la haute technologie à peine effleurés,des personnages stéréotypés,une réalisation molassonne et des effets spéciaux datés finissent par faire de "I Robot" un banal blockbuster aussitôt oublié....Alex Proyas n'auraut-il réalisé que deux excellents films ("The Crow" et "Dark City") ?.....peut-être !

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 3076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 27 février 2019, 13:18

Image
(2019)

Formidable film de science-fiction du tandem James Cameron (production) et Robert Rodriguez (réalisation). D'une beauté visuelle sidérante, "Alita, Battle Angel" est avant tout une étonnante fable humaine émouvante et intelligente. Doté d'effets spéciaux stupéfiants, d'une mise en scène virevoltante et poétique, ce magnifique conte du futur bénéficie d'une interprétation juste et à fleur de peau de l'ensemble de la distribution à commencer par Rosa Salazar (véritable révélation du film), Christoph Waltz (tout en nuances) et la trop rare Jennifer Connelly.
Entre "Dark City" et "Rollerball", cette subtile adaptation d'un manga est une réussite totale.

SUPERBE !!!

:wub:
This world is totally fugazi! (William Derek DICK)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 3076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 27 février 2019, 13:35

Image
(2018)

Après "Whiplash" et "La La Land", Damien Chazelle prouve avec ce "First Man" qu'il est un cinéaste surdoué et éclectique. Plus que l'aventure spatiale et l'exploit historique, le cinéaste s'attache à scruter les faiblesses et les forces de cet homme qui un soir de juillet 1969 entra à tout jamais dans l'histoire. Ses zones d'ombre, sa froideur et ses blessures. Mais bien plus que l'histoire de Neil Armstrong, le film raconte les drames humains et leurs conséquences que cette course à la conquête spatiale ont engendré. Un vertigineux biopic d'une grande force auquel Ryan Gosling apporte toute la profondeur et l'intériorité de son jeu minérale. Grand film s'il en est, "First Man" est une expérience visuelle et sensorielle hyperréaliste qui bénéficie de la très belle partition de Justin Hurwitz.

MAGNIFIQUE !!!

:wub:
Modifié en dernier par gato13 le 25 mars 2019, 07:30, modifié 1 fois.
This world is totally fugazi! (William Derek DICK)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 3076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 27 février 2019, 17:12

Image
(1985)

Un des tous meilleurs films des années 80. Excellent polar et superbe étude de la communauté Hamish qui pour l'occasion avait ouvert ses portes aux studios de cinéma. Harrisson Ford (dans un de ses plus beaux rôles) et Kelly McGillis sont admirables. Peter Weir, cinéaste rare mais à la filmographie exemplaire, dans une mise en scène sobre et classieuse, pose son regard avisé et attentionné sur un groupe de personnes. Un thème qui reviendra souvent tout au long de sa carrière comme dans "Mosquito Coast" (1986), "Le cercle des poètes disparus" (1989), "The Truman Show" (1998) et "Master and Commander" (2003). Un grand film.

:wub:
This world is totally fugazi! (William Derek DICK)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 3076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 27 février 2019, 23:45

Image
(1981)

Le 16 septembre 1981, dans un cinéma de Sète, je ne me doutais pas que je venais d'assister à la naissance sur grand écran de celui qui pour les décennies futures allait devenir le héros du cinéma d'aventure ultime. Car oui, ensemble Steven Spielberg, George Lucas, Lawrence Kasdan et Philip Kaufman ont créé un personnage plus grand que nature. En ressuscitant le cinéma d'aventures des années 50, en en respectant les codes, en assumant le côté vintage des effets spéciaux et en jouant à fond la carte du mystère et de la mythologie de l'aventurier baroudeur au grand cœur, "Les aventuriers de l'Arche Perdue" est plus qu'un film, c'est une profession de foi, un cri d'amour à la grande tradition hollywoodienne du spectacle total et décomplexé. Scénario malin, mise en scène prodigieuse, thème musical devenu culte encore une fois signé par le grand John Williams fidèle compère de Steven Spielberg. Et puis il y a Harrison Ford : il est Indiana Jones. Son interprétation ou devrais je dire son incarnation du célèbre archéologue est inscrite à tout jamais au panthéon du 7ème art. Et que dire de Karen Allen absolument formidable dans le rôle de Marion Ravenwood personnage féminin haut en couleur. Spontané, rythmé et totalement fantasmé, ce premier volet des aventures d'Indiana Jones est tout simplement une référence absolue d'un cinéma jubilatoire qui accepte fièrement et pleinement son statut de divertissement. Un film entré dans la légende.

MYTHIQUE !!!

:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
This world is totally fugazi! (William Derek DICK)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 3076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 01 mars 2019, 00:09

Image
(1984)

Deuxième volet des aventures du célèbre archéologue dont l'action est antérieure à celle des "Aventuriers de l'Arche Perdue". Le tandem George Lucas-Steven Spielberg font de cet "Indiana Jones et le Temple Maudit" un épisode encore plus fou, plus virevoltant et plus dépaysant que le premier. Mais aussi plus sombre et plus violent flirtant parfois avec le cinéma fantastique/horrifique que produisait les célèbres studios Hammer dans les années 50 et 60. Visuellement plus riche et plus ambitieux, cet opus est un bonheur pictural de chaque instant. À cet égard les scènes dans les grottes et le lieu de culte sont absolument splendides. Véritable grand huit du cinéma d'aventure, cet Indiana Jones doit aussi sa réussite au trio formé par Harrison Ford (impérial), Kate Capshaw (irrésistible) et Ke Huy Quan (la révélation du film). Toutes leurs scènes communes sont un régal de comédie et sont une bouffée d'air bien venue dans l'atmosphère pesante voire angoissante qui plane tout au long de la seconde partie du film. Un immense succès pour un nouveau grand classique du genre. Et le meilleur restait à venir...

JUBILATOIRE !!!

:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
This world is totally fugazi! (William Derek DICK)

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 6621
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par Mr a » 01 mars 2019, 15:18

hier soir:
Image
de Dito Montiel (2015)

complètement passé inaperçu chez nous (et pour cause le film n'est pas sorti en salles),"Man down" est un drame très émouvant sur le stress post traumatique que subissent bon nombre de soldats américains envoyés à la guerre....Shia LaBoeuf,étonnant de sobriété,campe un soldat anéanti par un évènement vécu en Afghanistan,avec force et conviction....en dépit d'un budget visiblement limité,la force du film réside dans son scénario et son montage mais aussi et surtout dans son final inattendu et poignant..... "Man down" mérite donc largement qu'on s'y intéresse:une très bonne surprise !

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 3076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 01 mars 2019, 23:58

Image
(1989)

Troisième volet de la saga imaginée par George Lucas et Steven Spielberg, "Indiana Jones et la dernière croisade" renoue avec l'esprit du premier opus. En effet après un deuxième épisode plus sombre et plus violent, celui-ci retrouve la légèreté, le ton et l'humour qui ont fait le succès des "Aventuriers de l'Arche Perdue". Il faut croire que la quête d'un symbole biblique (ici le Graal après l'Arche d'Alliance dans le un) inspire le tandem Lucas/Spielberg. Et pour mettre encore plus d'atouts dans leurs poches, ils dévoilent dans un prologue malin et judicieux quelques clés du personnage Indiana Jones et lui adjoignent pour cette nouvelle aventure un partenaire de luxe en la personne de son père. Et le miracle opère tant le duo Harrison Ford/Sean Connery est éblouissant et réjouissant. Leur alchimie est totale et fonctionne si bien qu'on en oublie qu'ils n'ont que douze ans d'écart dans la vraie vie ! Chaque scène commune est un pur bonheur, un rêve de cinéphile éveillé... Indiana Jones qui a pour père James Bond... un miracle de cinéma sublimé par la virtuosité d'un réalisateur au sommet de son art. Sensationnel et spectaculaire, une référence du cinéma d'aventure avec un grand A !

GÉNIAL !!!

:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
This world is totally fugazi! (William Derek DICK)

Répondre