LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE ?

Pour discuter de tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs.
Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 12 octobre 2019, 23:27

Image
(2019)

"Godzilla II, Roi des monstres" est un déluge de scènes de combats titanesques et de destructions massives. Loin d'atteindre la beauté formelle du précédent, par manque d'ambition artistique mais surtout par l'absence d'un scénario digne de ce nom, évitant la moindre tension dramatique, négligeant la moindre émotion, le film se contente de remplir sa fonction de blockbuster en fracassant les limites de la démesure visuelle et sonore. Sur ce point, l'objectif est atteint.

DIVERTISSANT !!!

8-)
Dans la vie y'a deux types de musique : y'a la musique que t'aimes et y'a la musique que t'aimes pas. (Lemmy Kilmister)

elihah
Membre Sénior
Messages : 1405
Enregistré le : 17 février 2016, 02:17

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par elihah » 13 octobre 2019, 19:31

J’ai vu Sœurs d’Armes: tous les codes du film de guerre sont bien là, en vrac, le groupe plus expert et prenant plus de risque que les autres, les soldats d’horizons différents,le rite d’inclusion, la gaité de feu de camp, le soldat rattrapé par sa pitié et qui enfreint des ordres, et son buddy qui va pour le sauver, le pathos de bon aloi en référence aux proches, la transformation d’un personnage etc

Et ces soldats sont des soldates, la sororité nous a tellement été, nous est toujours tellement volée par le patriarcat/viriarcat, la ‘maison des femmes’ vivant pour un autre but que plaire aux hommes ou gérer la maternité/domesticité, que ce groupe de femmes assumant pragmatiquement sa raison d’être qui est d’abattre les salauds qui prennent leur plaisir sadique d’asservissement des autres et surtout des femmes au nom d’une idéologie mortifère fait plaisir à suivre.

Je suppose qu’il faut être socialisée femme pour comprendre (et encore, pas toutes les femmes) ce qu’il en est du tabou ultime qui est de s’en prendre au corps du bourreau, aux groupes de bourreaux masculins, il faut aussi avoir été agressé·e/violé·e/torturé·e pour comprendre à quel point dépasser l’effondrement intérieur que le bourreau a causé est un énorme travail avant même de pouvoir assouvir sa vengeance.

Et justement, la vengeance: celle des femmes est supposée rester douce, limitée voire sournoise, toujours à la frontière du pardon, ou d’être effectuée par un homme — là, enfin, elle est frontale et brutale et ça fait du bien.

Ma joie féroce lorsque par exemple le snoopy atteint son but et les applaudissements dans la salle à la fin du film: on se laisse prendre par l’histoire et c’est le but.

La fin offre un moment d’espoir que les récentes nouvelles de ces derniers jours se chargent de teinter d’amertume et de colère.

Évidemment, la situation est simplifiée pour tenir dans le cadre d’un film, qu’importe? C’est un film. Basé sur des faits réels et sans doute édulcorés.

Enfin, allez le voir. Et s’il vous faut une raison supplémentaire: pour soutenir elle qui, avec d’autres, qui se prend des tombereaux d’insultes à chaque fois qu’elle bouge un doigt pour défendre les femmes et la laïcité.

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 7213
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par Mr a » 13 octobre 2019, 19:48

aujourd'hui:
Image
de Jean-François Richet (2016)

Un revenge-flick qui à défaut d'être original est emballé de manière efficace par Jean-François Richet (le dyptique "Mesrine","Assaut sur le central 13" ou le récent "L'empereur de Paris") qui offre à Mel Gibson (dont ce fût le grand retour dans un 1er rôle) un rôle taillé sur mesure.....la gueule burinée,la barbe épaisse,le regard perçant,Mel Gibson endosse le costume du père prêt à tout pour sauver sa fille avec tout le panache et le charisme qu'on lui connaît et nous rappelle quel acteur il est
Au final,un film assez classique mais sans temps mort aux scènes d'actions peu nombreuses mais percutantes qui remplit parfaitement son contrat !

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

nikowe
Membre Sénior
Messages : 1789
Enregistré le : 08 février 2009, 18:35
Localisation : île de paname, à côté de la seine
Contact :

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par nikowe » 13 octobre 2019, 23:53

B)

Thank YOU dear elihah pour ton post et l’angle féminin trop absent à mon goût …d’ailleurs j’avais lu avec intérêt tes liens sur le film de Tarantino que je ne suis pas allé voir ( à tort ou à raison , ça je ne sais pô… )

Pas tout compris, ce qu’est précisément ‘la maison des femmes » ou le « snoopy » , même si mon intuition pressent maybe de quoi s’agit-il , mais je vais capter sans doute mieux si je vais voir Soeurs d’armes, si j’ai le temps dans la dernière semaine d’octobre , où je parie qu’il jouera encore .
Tout le reste de ton post me touche aussi ,et je viens aussi de voir, parmi tant de fronts difficiles, un reportage Tv sur le retour probable des talibans aux affaires de l’Afghanistan , et sans doute même de Kaboul à plus ou moins long terme , quelle tragédie . Toute forme de femme voilée subissant m’est pénible , toute liberté ou égalité refusée l’est tout antant , et le film pudique Les Hirondelles de Kaboul va aussi dans le bon sens, même si là aussi la réalité sans doute édulcorée …?…d’ailleurs, c’est une initiative aussi de femmes,encore , merci Zabou et sa co-réalisatrice .
Tu ne dis pas que le film est français et réalisé par une femme , je viens de vérifier ça , et de lire son profil sur wiki , bravo donc à la metteuse en scène Caroline Fourest ,et ce même si je n’ai pas vu le film .

Sinon je me demande aussi , je ne sais plus, si certains ici ont conseillé de voir Parasites, que je n’ai pas vu , sûrement un film choc , mais dont j’ai aussi entendu qu’il n’y avait pas beaucoup d’émotion , au delà du tour de force de la mise en scène ou de l’intrigue originale ??…
Toujours en salle ,dans certains cinés… juste à certaines séances, exemple : tardives uniquement....

Amicalement

elihah
Membre Sénior
Messages : 1405
Enregistré le : 17 février 2016, 02:17

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par elihah » 14 octobre 2019, 06:52

nikowe: le snoopy est le surnom d'une arme, tu verras (en VO en tout cas) et le concept de maison des femmes , je le pose en parallèle à celui de 'maison des hommes ' en ethnologie, si tu veux, c'est ce qu'on pourrait nommer le boy's club.

elihah
Membre Sénior
Messages : 1405
Enregistré le : 17 février 2016, 02:17

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par elihah » 14 octobre 2019, 19:08


Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 15 octobre 2019, 14:29

Merci Elihah pour ton excellent post concernant le film "Soeurs d’armes"...
Dans la vie y'a deux types de musique : y'a la musique que t'aimes et y'a la musique que t'aimes pas. (Lemmy Kilmister)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 15 octobre 2019, 15:21

Image
(2019)

Un choc. Un électrochoc. Un film coup de poing. Cauchemardesque, glaçant, terrifiant, angoissant, flippant, dérangeant, déstabilisant, le long métrage de Todd Phillips est tout cela à la fois. Subversive, nihiliste, politiquement incorrecte (rejet total de la bienséance actuelle) "Joker" est une œuvre d'art unique. En inscrivant Gotham City dans une actualité brûlante, en lui donnant les aspects du New York des années soixante-dix, le réalisateur dépasse le cadre d'une simple adaptation de comics. L'on pense au cinéma de Scorcese, de Friedkin tant l'atmosphère glauque, étouffante qui s'en dégage provoque un sentiment de malaise, de rejet mais par dessus tout de fascination malsaine et troublante. Sentiments renforcés par la prestation phénoménale de Joaquin Phoenix. Tel un funambule, l'acteur passe du rire aux larmes, de la folie démoniaque à la folie douce, de la douceur à la violence avec une virtuosité époustouflante. En se forgeant un corps délabré voire squelettique (transformation physique hallucinante), il est une figure fantomatique qui danse sur les ruines de sa vie. Ruines qui ne sont que le miroir d'une société malade, d'une société prédatrice, dont la laideur n'a d'égal que la violence qu'elle engendre. Et ce pour la plus grande joie des médias et le voyeurisme qui en découle. Scénario puissant, mise en scène magistrale, photographie sombre rappelant le cinéma des années soixante-dix (ce grain si typé), musique ensorcelante, un Joaquin Phoenix au sommet de son art, "Joker" réunit tous ces ingrédients et s'impose comme un des films les plus importants, marquants voire indispensables de ces vingt dernières années.

CHEF D’ŒUVRE !!!

:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Dans la vie y'a deux types de musique : y'a la musique que t'aimes et y'a la musique que t'aimes pas. (Lemmy Kilmister)

elihah
Membre Sénior
Messages : 1405
Enregistré le : 17 février 2016, 02:17

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par elihah » 15 octobre 2019, 15:32

Alors pour JOKER tous les twittos et twittas que je suis et qui l'ont vu en sont ressorti.es bluffé.es. Du coup je me demande si j'irai, un de ces jours,

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4076
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: LA MUSIQUE OK MAIS LE CINE?

Message par gato13 » 16 octobre 2019, 10:45

Image
(1984)

Réalisé par Barry Levinson ("Good Morning VietNam" (1987), "Rain Man" (1988), "Bugsy" (1991)...), "Le meilleur" est une fable qui tourne autour de la réussite et de l'échec. Racontant le parcours d'un joueur de baseball dans les années 40, le film est l'exemple parfait d'une belle histoire merveilleusement scénarisée et magnifiquement mise en images. Sans oublier Robert Redford dont le charisme illumine la toile à chacune de ses apparitions. Un film intemporel qui fait du bien.

CLASSE !!!

8-)
Dans la vie y'a deux types de musique : y'a la musique que t'aimes et y'a la musique que t'aimes pas. (Lemmy Kilmister)

Répondre