Texte Easter

Analyses des paroles des chansons de Marillion et suggestions de leur traduction.
Répondre
Squeak
Membre Avancé
Messages : 75
Enregistré le : 07 octobre 2011, 12:30
Localisation : Var

Texte Easter

Message par Squeak » 02 mai 2012, 19:07

Je vous propose une adaptation d'Easter :)

Un fantôme de brume enveloppait le champ
Le gris et le vert ensemble
Au lointain j’entends le bruit d'un tracteur
Dans les premières lueurs

Un collier brisé d'arbres et de haies
Versant sud de la colline
C’est là que les frontières se rejoignent
Où le fils Durand est tombé

Les cloches ont sonné
L’heure de la renaissance
Maintenant rassurés
Nos cœurs peuvent être
Libres

Un bateau à la sortie du port
Affronte les vagues, la houle
Le remous l’odeur et les embruns
En avant quoi qu’il en coûte

Les cloches ont sonné
L’heure de la renaissance
Maintenant rassurés
Nos cœurs peuvent être
Libres

Tu choisiras
Entre le cœur et la pierre
Reconstruire ensemble
C’ que nous avons détruit
Comment dormir
Quand notre drapeau est en feu ?

Tu choisiras
Fusil ou barbelé ?
Ce qui pourra
Toutes ces choses arranger
Y a t’il après tout ça
Encore de l'amour à garder ?

Avatar du membre
legeomancien
Membre Sénior
Messages : 245
Enregistré le : 28 janvier 2012, 01:20
Localisation : LA

Re: Texte Easter

Message par legeomancien » 03 mai 2012, 00:58

Tu vas me dire que je suis vraiment casse-pieds, mais là aussi, il est question de morts atroces de la culpabilité du soldat, d'une difficile possibilité de pardon.
H pèse ses mots -c'est une guerre actuelle, ce sont toutes les guerres actuelles en fait -tiens on pourrait s'attaquer à "a few words for the dead"...
La musique est douce pour mieux faire ressortir l'horreur et l'absurde.

Je suis désolé, je ne souscris pas à ta version ce coup-là. :? :?
J'aime bien la version de TWF elle est forte et puissante à la hauteur de ce que c'est que tuer;
en même temps pudique, elle respecte et ne condamne pas complètement- elle pose une question sur l'après !

Une pensée pour les soldats qui reviennent complètement fous de cette abomination qu'est la guerre dite moderne. Corps explosés, peur qui vide l'intestin on imagine bien, pas besoin de faire un dessin; mais aucun film ne rend ce que c'est; et ceux qui l'ont vraiment vécu n'en parlent jamais; le poids de la honte, les images qui hantent.... Les carnets de guerre font ressortir l'absurde; je lirai "voyage au bout de la nuit" dans longtemps.

Que feras-tu ?
Changer ton cœur en pierre ?
Remettras-tu les choses en ordre ?
Quand tu les démolis ?
Dormiras-tu la nuit ?
Avec la bannière de la Charrue et des Étoiles en feu ?

Que feras-tu ?
Avec le barbelé et le fusil ?
Qui arrangera les choses
Quand tout a été dit et fait ?
Dormiras-tu la nuit ?
Y a t’il tant d'amour à cacher ?

Pardonne, oublie
Chante : "Plus jamais ça"
He who knows love, knows who you are ... Worlds you may find, lit by a star (Steve Hackett)

TiCi
Membre Sénior
Messages : 331
Enregistré le : 17 février 2009, 23:16
Contact :

Re: Texte Easter

Message par TiCi » 03 mai 2012, 10:22

J'ai beaucoup de mal à situer le contexte de ta version, et du coup je ne "rentre pas" dedans. Rien ne me marque ni ne me séduit. Le coup du fils Durand, c'est sûrement là que tu m'as perdu.
Et comme dit le Géomancien, on est tellement loin de ce que l'on connait de la version d'origine que l'on ne peut pas s'y retrouver.

Squeak
Membre Avancé
Messages : 75
Enregistré le : 07 octobre 2011, 12:30
Localisation : Var

Re: Texte Easter

Message par Squeak » 03 mai 2012, 14:38

Je comprends que certaines prises de liberté puissent gêner des fans, j'ai pris des risques; c'est pour ça aussi que j'hésitais à poster de nouveaux textes... parfois je me laisse emporter, parfois c'est aussi par manque de compréhension du texte : en effet, je suis loin d'être bilingue, et donc loin d'être en capacité d’analyser les textes de façon aussi poussée que tu le fais géo !
Il y a aussi un autre élément : ce que je cherche à faire, ce n’est pas une traduction, mais une adaptation de la traduction sur le rythme du chant. Et là se pose souvent un problème : j’ai remarqué que les traductions en français sont souvent bien plus longues que les phrases d’origine en anglais. Conséquence : pour rester dans le phrasé de la mélodie, beaucoup de mots passent à la trappe. Il faut faire le choix de ceux qui restent, et le texte perd forcément de son ampleur et de ses détails.

Je ferai davantage attention à ce que je propose à l'avenir :blush:

Mieux vaut sans doute s'en tenir aux tentatives de compréhension des textes, mais là désolé, je n'ai plus de cartes à jouer :ph34r:

Je vous lirai en tout cas avec le plus grand plaisir! :)

Répondre