Texte The Only Unforgivable Thing

Analyses des paroles des chansons de Marillion et suggestions de leur traduction.
Répondre
Squeak
Membre Avancé
Messages : 75
Enregistré le : 07 octobre 2011, 12:30
Localisation : Var

Texte The Only Unforgivable Thing

Message par Squeak » 04 mai 2012, 22:36

Alors là, c'est encore pire; j'ai honte d'étaler mon ignorance, mais là je ne comprends pas du tout de quoi il parle!

Je me suis dit, peut -être sa conscience?
Mais il s'agit d'un acte :

"La seule chose impardonnable
Je l’ai fait
Tu l’as fait
Nous l’avons fait"

Je donne ma langue au chat! :mrgreen:

Et vous?

Avatar du membre
legeomancien
Membre Sénior
Messages : 245
Enregistré le : 28 janvier 2012, 01:20
Localisation : LA

Re: Texte The Only Unforgivable Thing

Message par legeomancien » 04 mai 2012, 23:47

C'est un texte complexe, étrange qui risque bien d'échapper à toute analyse...
Il résonne en nous et on ne sera jamais assez nombreux pour en faire ne serait-ce que le tour.

Allez, top , c'est parti :

Pour moi, il y a une dimension importante : Le sentiment de culpabilité, qui colle à la peau comme un vêtement (comme le vice de Lorenzaccio).
Cette culpabilité est forcément intime, différente entre les personnes.
Elle est souvent exagérée voire injustifiée mais le sentiment est bien là.
Comment en parler pour que tous comprennent ?

Une des solutions tient dans une figure de style : l'omission
Comme dans d'autres textes, comme Lovecraft, Cohen (who by fire), H ne nomme pas mais énumère les attributs pour que nous nous transposions dans nos vies.

Peut-être que ce que H veut mettre en avant est plus le "impardonnable" que la chose en question.
Qu'en pensez-vous ?
He who knows love, knows who you are ... Worlds you may find, lit by a star (Steve Hackett)

nikowe
Membre Sénior
Messages : 1656
Enregistré le : 08 février 2009, 18:35
Localisation : île de paname, à côté de la seine
Contact :

Re: Texte The Only Unforgivable Thing

Message par nikowe » 10 mai 2012, 15:08

Yaow !

Tes idées me semblent chouettement bonnes...plausibles...possibles... je vais me la jouer Yoda : " yet a huge mistery , those words seem to me . Another infinite quest , this might well be . And yet , looking for answers , we must and should always keep ...because , difficult and something complex , Life is ... "
:mrgreen:

Bon cette chanson semble plus que belle, mais je n'ai jamais écouté les textes, juste le nom de la chanson déjà semble un sujet pas léger, donc me questionne en effet beaucoup itoo.

ediT : http://www.youtube.com/watch?v=kQNqrAkL ... re=related

Si j'ai bien suivi, le texte se lit à plus d'un niveau, comme bien souvent. 1/ Steve explique d'un côté la colère au moment de la guerre en Irak, cette invasion dont le gouvernement anglais a cautionné l'initiative de Bush & co . ( digression : une bonne décision de Chirac ? ou de son gouvernement, de ne pas y aller ? maybe )

Tiens, depuis leur 1er album Script, à mon humble avis marillion a TOUJOURS été un groupe engagé, parfois discrètement, se voit pas tout le temps, quelquefois, mais régulièrement : dans les textes, dans les livrets, dans les discours, en interviews, en concerts , sur internet etc.

2/ Et puis deuzio, 2èmement : comme disait legeomancien, il y a aussi le sentiment de culpabilité de tout un chacun, enfoui dans l'inconscient individuel ET collectif et plus spécifique au monde judéo-chrétien ( là c moi qui généralise , juste une hypothèse ) , LA culpabilité face à l'autre, notamment l'être aimé, si j'ai bien capté en partie cette interview de Steve. D'où la douleur que ce sentiment de culpabilité peut développer, qui ne nous lâchant pas ne fait que s'amplifier... j'imagine au fil des années, quelquefois... même souvent ?...
...du coup ce texte me fait écho à l'album Happiness, et même aux textes du disque Essence, avant tout celui de la chanson Happiness , qui de ce point de vue nous explique un peu le but de ne pas se laisser conduire par : your mind,

( traduit par ton esprit sur le site ici... pas facile à traduire au mieux cette notion d'une partie dangereuse de notre conscience... la conscience, encore un mot multiple, comme esprit... laissons de côté notre corps un instant : nous, la nature humaine, nous entités vivantes, sommes davantage que cela, que le concept de pensée, de cerveau conscient, puisque la puissance de l'inconscient se manifeste autant... ? )

ces 2 chansons donc il me semble, se font écho, Unforgivable et Happiness, qui nous dit , de ne pas se laisser enfermer par le côté obscur de la force ? ... ne pas se laisser embobiner...? ...ne pas ... culpabiliser ?
:huh: :mellow: :unsure: :wacko: :huh:

" doctor of (...) the SOUL " ( qui guérit l'âme ) ...
... " you ARE NOT YOUR mind , you ARE NOT YOUR pain " ( nous ne sommes pas notre esprit, pas nos souffrances mentales )
:huh:
Donc Squeak, au sujet de The Only Unforgivable Thing, c'est aussi La conscience oui, de tout individu qui l'écoute un minimum ... ! positif, j'imagine, d'être un minimum attentionné vis à vis de sa propre conscience ...

Tiens je vais l'écouter de nouveau la chanson / l'interview , je vais essayer de capter davantage, pas évident, essayer de checker si... " c'est pas faux " ! :huh: ...

nikowe
Membre Sénior
Messages : 1656
Enregistré le : 08 février 2009, 18:35
Localisation : île de paname, à côté de la seine
Contact :

Re: Texte The Only Unforgivable Thing

Message par nikowe » 10 mai 2012, 15:16

... au sujet de la guerre en Irak , il mentionne le sentiment de honte qu'il a connu, et son investissement, son engagement contre, sa condamnation de l'engagement militaire . Si j'ai pas faux...

Mince, 2 fois j'utilise le mot engagement, mais pas dans le même sens évidemment.
:mrgreen:

Ok désolé si je change le sujet, bof à peine : je n'ai pas écouté cette chanson quasiment pendant ces longues années, n'ayant que le single cd simple , euh, hum oui j'ai honte. :oops: :mrgreen: Du coup je n'avais pas non plus jamais lu les textes jusqu'à maintenant. -_-

Finalement j'ai tout de suite beaucoup :wub: aimé le début ,mais le hic à mon avis c'est la seconde moitié musicalement, hélas qui , bien qu'hamonieusement jolie en acoustique, n'est sauvée dans l'album que par les sons et solis de Rothery, également le final est pas mal, mais sans plus je pense.
Donc, cette 2de moitié me semble d'un niveau musical beaucoup moins bon... manque de bonne mélodie...
Qu'en pensez-vous ?


AmiQalement

Avatar du membre
legeomancien
Membre Sénior
Messages : 245
Enregistré le : 28 janvier 2012, 01:20
Localisation : LA

Re: Texte The Only Unforgivable Thing

Message par legeomancien » 11 mai 2012, 00:26

nikowe a écrit : ediT : http://www.youtube.com/watch?v=kQNqrAkL ... re=related

Si j'ai bien suivi, le texte se lit à plus d'un niveau, comme bien souvent. 1/ Steve explique d'un côté la colère au moment de la guerre en Irak, cette invasion dont le gouvernement anglais a cautionné l'initiative de Bush & co .

Tiens, depuis leur 1er album Script, à mon humble avis marillion a TOUJOURS été un groupe engagé, parfois discrètement, se voit pas tout le temps, quelquefois, mais régulièrement : dans les textes, dans les livrets, dans les discours, en interviews, en concerts , sur internet etc.


...du coup ce texte me fait écho à l'album Happiness, et même aux textes du disque Essence, avant tout celui de la chanson Happiness , qui de ce point de vue nous explique un peu le but de ne pas se laisser conduire par : your mind,

( traduit par ton esprit sur le site ici... pas facile à traduire au mieux cette notion d'une partie dangereuse de notre conscience... la conscience, encore un mot multiple, comme esprit... laissons de côté notre corps un instant : nous, la nature humaine, nous entités vivantes, sommes davantage que cela, que le concept de pensée, de cerveau conscient, puisque la puissance de l'inconscient se manifeste autant... ? )

ces 2 chansons donc il me semble, se font écho, Unforgivable et Happiness, qui nous dit , de ne pas se laisser enfermer par le côté obscur de la force ? ... ne pas se laisser embobiner...? ...ne pas ... culpabiliser ?
:huh: :mellow: :unsure: :wacko: :huh:

" doctor of (...) the SOUL " ( qui guérit l'âme ) ...
... " you ARE NOT YOUR mind , you ARE NOT YOUR pain " ( nous ne sommes pas notre esprit, pas nos souffrances mentales )
Ahhhhh super intéressant;
Je ne savais pas qu'il y avait une référence à la guerre en Irak dans ce texte...
Effectivement ça explique la référence aux fusées et au mois de Novembre.

Dans ce cas, nous sommes tous embarqués dans cette responsabilité; ça renvoie aussi à "Easter".
Une vision serait que H nous provoque en disant finalement à l'envers : comment pouvez-vous ne pas vous sentir moches ? ça devrait vous suivre du réveil au coucher, vous empêcher de dormir.
Qu'en pensez-vous ?

Pour moi ce ne sont pas des chansons réellement "engagées" dans la mesure où c'est plus l'ombre en chacun qui est mise en avant que pointer telle ou telle responsabilité; il n'y a pas de théorie politique à la clé, pas de désignation de coupable.
H, comme tu dis, s'interroge sur le côté "moche", l'ombre de l'humain et sans baisser en exigence, parvient à l'alléger.
Probablement conscient comme Yoda :lol: que le pire et le meilleur sont intimement liés. (la merveille et l'obscur de Bobin)
Et le lien avec "happiness" ... tiens je vais creuser ça... yep, on va faire chauffer les neurones...
He who knows love, knows who you are ... Worlds you may find, lit by a star (Steve Hackett)

Avatar du membre
legeomancien
Membre Sénior
Messages : 245
Enregistré le : 28 janvier 2012, 01:20
Localisation : LA

Re: Texte The Only Unforgivable Thing

Message par legeomancien » 11 mai 2012, 00:32

nikowe a écrit :... au sujet de la guerre en Irak , il mentionne le sentiment de honte qu'il a connu, et son investissement, son engagement contre, sa condamnation de l'engagement militaire . Si j'ai pas faux...

Mince, 2 fois j'utilise le mot engagement, mais pas dans le même sens évidemment.
:mrgreen:

Finalement j'ai tout de suite beaucoup :wub: aimé le début ,mais le hic à mon avis c'est la seconde moitié musicalement, hélas qui , bien qu'hamonieusement jolie en acoustique, n'est sauvée dans l'album que par les sons et solis de Rothery, également le final est pas mal, mais sans plus je pense.
Donc, cette 2de moitié me semble d'un niveau musical beaucoup moins bon... manque de bonne mélodie...
Qu'en pensez-vous ?

AmiQalement
On se comprend, amigo.... ce blog c'est un peu comme réfléchir à voix haute et c'est bien comme ça :wub:

D'accord avec tout ça... ça tient la route - du coup le texte est assez simple, c'est moi qui ai l'esprit tarabiscotté.
Humbles excuses :oops:
Oui, la deuxième moitié est moins bonne musiqalamente... Dommage, un des bonheurs en rock prog for me est une envolée finale qui nous laisse épanouïs... :blush:
He who knows love, knows who you are ... Worlds you may find, lit by a star (Steve Hackett)

Répondre