Farewell To Childhood, la der de Fish...

Les différentes carrières solo des membres ou ex membres de Marillion
Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 380
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Le Nobre » 26 mars 2015, 17:42

Annoncé officiellement donc ce retour de Misplaced Childhood en version intégrale pour la dernière fois, du moins avec Fish au micro.
Fish qui dit dans le dernier Classic Rock Prog (couv' sur les 30 ans de Misplaced et super papier à l'intérieur) qu'il aurait aimé jouer l'album une dernière fois avec Marillion mais que Steve Rothery a dit publiquement (ce qui est vrai) qu'il ne jouerait jamais Misplaced deux ou trois tons en dessous pour coller au registre actuel de Fish...
J'avoue qu'à une époque, cette question m'aurait posé problème, je me serais dit : quand même ils pourraient faire l'effort etc... Mais Steve allait plus loin, expliquant qu'à partir d'un moment, quand on change trop les tonalités, c'est tout le rendu du morceau qui s'en trouve faisandé, et je suis d'accord avec lui aujourd'hui, à 100%. Fish évidemment dans Prog lance : qui se fout des tonalités ? Ben beaucoup de gens, quand le changement est trop drastique. Un demi-ton, un ton, un ton et demi ça va encore. Trois tons voire plus comme Fish est contraint de le faire aujourd'hui, c'est vraiment trop. L'énergie, la force d'un Misplaced Childhood résidait non seulement dans la formidable musique du groupe mais aussi dans ce chant élastique, dramatique et puissant délivré par Fish à l'époque.
Aujourd'hui, il doit chanter comme un baryton, et ne monte plus une seule note, on peut aimer bien sûr, moi ça me dérange, pas sur son répertoire solo depuis... disons depuis Raingods, mais sur tout ce qui a précédé, il manque ce côté barracuda déchaîné qui donnait tout son sel à sa musique. Donc tout ça pour dire que quoiqu'il dise, Fish est certainement le chanteur qui a le plus perdu vocalement dans l'histoire du rock, et ça fait mal de le constater, mais je trouve qu'il a raison d'arrêter le massacre, franchement ses live récents sont affreux, en tout cas dès qu'il s'agit de rechanter du Marillion. En outre, je trouve que musicalement, il n'aura guère rendu hommage durant sa carrière solo au travail d'orfèvre de Steve Rothery et de Mark Kelly en particulier. Dans le cas de Mark, franchement, c'est limite insultant la façon dont ses partitions ont été saccagées au fil des années. Bon rien de personnel on le sait, d'ailleurs ils sont redevenus potes il y a des années. Mais quand on écoute on se dit : mais ils le font exprès ou quoi ?
A tout ce que je dis là, il y a bien sûr des exceptions, mais de moins en moins nombreuses au fil du temps hélas. J'attends quand même de voir comment il va se dépatouiller pour délivrer un Misplaced 2015 convaincant au micro, avec Fish on ne sait jamais...
J'ajoute enfin que Feast Of Consequences ou 13th Star restent à mes oreilles de très bons album, le problème n'est pas là. Ce qui me fait un peu de peine je l'avoue c'est de voir qu'il va terminer son parcours en s'arrachant sur un album, un chef d'oeuvre qu'il ne peut plus chanter comme il doit être chanté. Et c'est le sens des propos de Steve. Mais bon ce n'est que mon opinion...
Quelle est la votre ?
A+

Seb
Membre Sénior
Messages : 1018
Enregistré le : 25 février 2006, 19:40
Localisation : Avignon
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Seb » 26 mars 2015, 17:59

Je suis, une fois de plus, en parfait accord avec toi, tu m'ôtes les mots de la bouche. J'ai acheté le live (un DVD, je ne sais plus lequel) sur lequel il reprenait Misplaced en entier également, pour le 20ème anniversaire. Enfin, je crois, ma mémoire me joue des tours... ça devait être filmé aux Pays-Bas. C'était affreux, horrible. En plus d'être très mal filmé et mixé. Je ne l'ai vu qu'une fois et je me souviens m'être dit que je ne voulais plus jamais m'infliger ça. Et c'était il y a dix ans !!!
Trop c'est trop. La dernière fois que j'ai vérifié, c'était 3 tons et demi (Script je crois). La moitié de l'octave !!!! Désolé, mais ça n'est plus la même chose. Déjà un ton ça peut être énorme (on est beaucoup à avoir eu du mal à encaisser le Turn It On Again de 2007 en La, juste un ton en dessous)... Toute l'énergie, toute la rage des morceaux disparaissent comme ça. Je suis Steve Rothery à 100% : il a raison de ne pas vouloir le refaire.
J'espérais que Marillion, pour le dernier concert de la convention ose rendre hommage à cette époque et fasse un Misplaced intégral avec h. Mais non, bien évidemment...
Concernant les choix des musiciens de Fish lors de sa carrière solo, il me semble qu'on en a discuté il y a quelques temps, mais il a fait ce qu'il a pu avec ceux qui acceptaient de jouer avec lui (et son caractère certainement pas simple). Mais il avait le merveilleux Mickey Simmonds et il l'a perdu. Il avait ce fabuleux groupe pour son premier album avec ce batteur incroyable. Puis, petit à petit ce groupe génial a été remplacé, membres après membres. Certains sont revenus, mais jamais bien longtemps... Tout l'enthousiasme de Fish ne suffit pas, ne suffit plus. Et pourtant, comme toi, Bruno, j'aime beaucoup les trois derniers albums (un peu moins 13th Star et j'attends la réédition de Fields avec impatience), mais concernant Marillion, passées les deux premières tournées, ce n'était pas ça. Bien sûr il y a eu des coups d'éclats. Je pense qu'on a tous en tête le fabuleux double solo sur Incubus, par exemple. Mais ça reste malheureusement l'exception.
Alors, oui, en plus de la voix de l'époque, je regrette les musiciens des deux premières tournées. Parce que c'était quelque chose. Je me passe régulièrement le double live de la BBC. C'est du bonheur.

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 380
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Le Nobre » 26 mars 2015, 18:20

C'est clair en 90-91 ça le faisait grave, il y avait une énergie incroyable, et vocalement, si ce n'était déjà plus tout à fait 85, ça ne posait aucun problème au contraire, plus de profondeur, moins de certains falsettos qui pouvaient agacer parfois, bref le top. Il y a eu un truc qui s'est produit en 94 précisément. Fin 93, concert en Allemagne, il présente les morceaux de Suits, et ça envoie le bois. Tu le retrouves un an plus tard sur le début de tournée Suits électrique puis sur l'acoustique et là il a un chat dans la gorge qu'il n'a jamais eu avant (sauf rhume ou autre évidemment). Plus de voix de fausset et tout ce qui est haut passe en force, quand ça passe... Alors il ajoute à son arsenal des artifices et des cache-misères pour masquer les moments où ça ne passe pas, tous ces "well" qu'il ajoute au début de certaines phrases, ce micro qu'il éloigne de lui comme si un ouragan allait sortir de sa bouche, ce dos tourné au public au moment crucial etc... Je connais tout ça par coeur, je l'ai tant défendu à une époque, quand je m'occupais de The Company France, face à des gens qui venaient me voir en mode "putain il a plus de voix"... Bref...
Depuis la dégringolade a été progressive, dans le mauvais sens du terme...
Sunsets a été un beau sursaut, et si aujourd'hui il chantait encore comme sur le live polonais sorti en dvd et extrait de cette tournée, franchement ça irait. C'est plus limité mais ça envoie grave aussi.
Hélas la tournée Raingods et sa tristement célèbre trachéite virale, qu'il a traîné sur scène sans annuler pendant des semaines, ont sonné le glas des derniers vrais aigus qui lui restaient. D'ailleurs dès Fellini Days le chant est réadapté dans ce sens. Et depuis l'âge s'est ajouté à cet état de fait jusqu'à aujourd'hui. Son retour acoustique après son problème à la gorge avait laissé augurer d'un regain de forme vocale mais l'usure est trop profonde. Aujourd'hui c'est safe du début à la fin d'un concert, et moi voir Fish chanter comme ça ça me fait mal au coeur car je garde trop en mémoire le Fish hallucinant des grandes années. Il sauve le truc aujourd'hui uniquement parce qu'il reste un raconteur hors pair, toujours aussi charismatique, et aussi rendons-lui cet hommage parce qu'il sort de bons albums, ce qui est l'essentiel. Mais bon...
A+

Avatar du membre
Mr a
Membre Sénior
Messages : 6371
Enregistré le : 20 septembre 2011, 17:51
Localisation : entre le siège et l'écran!

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Mr a » 26 mars 2015, 18:35

je ne peux qu'être d'accord avec vous deux:difficile en effet d'imaginer "misplaced" chanté de manière si radicalement différente (rapport aux tons et octaves pour lesquels je n'y connais rien :oops: )
c'est vrai que parfois,Fish est l'ombre de lui-même quand il chante mais c'est vrai aussi que son charisme donne le change
je l'ai vu sur sa tournée "feast" l'an dernier et franchement j'avais trouvé du mieux niveau vocal:bien sûr,ça manquait un peu de puissance mais ça passait.....

alors rien que pour voir Fish chanter ce chef d'oeuvre,je me dis que je dois y aller:moi ce qui me fait le plus peur,ce sont ces musiciens:là pour le coup,pour égaler Marillion,il faudra qu'ils se lèvent de bonne heure :roll:

8-)
"everyday we make it,we'll make it the best we can"

chti marillion
Membre Sénior
Messages : 490
Enregistré le : 30 mars 2006, 13:07
Localisation : aylesbury
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par chti marillion » 26 mars 2015, 18:42

+1 avec vous
je vois pas l'interet de refaire misplaced avec ses qualités vocales actuelles, ça n'a pas de sens
autant rester sur le chef d'œuvre qu'il était... point...
c'est comme si h réenregistrait the space aujourd hui -_-
bon financièrement,ça resterait sans doute quand même interessant

bugs
Membre Avancé
Messages : 60
Enregistré le : 09 mai 2006, 11:25
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par bugs » 27 mars 2015, 09:44

+1 moi aussi.
J'ai même franchement décroché après fellini et les live calamiteux que j'ai entendu à l'époque. Et pourtant j'était inconditionnel du bonhomme sur scène et en studio. J'avoue que je n'ai vraiment réaccroché qu'avec le dernier album qui est un ton au dessus des 4 précédents.

Christophe
Membre Sénior
Messages : 291
Enregistré le : 30 mars 2006, 17:12
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Christophe » 29 mars 2015, 16:20

La dernière vidéo live que 'ai vue, postée sur ce forum (Lavender) montre bien qu'il a touché le fond. Il ne chante plus, c'est comme si tu prends quelqu'un qui va se mettre devant sa télé pour faire un karaoké en chantant un octave en dessous parce qu'il ne sait pas chanter.
Plus de voix, plus de puissance, de souffle...Il est complètement cuit!
ça a commencé avec sunset où on se rend bien compte du mal qui arrive, et ça ne fera qu'empirer ensuite.

C'est bien triste, mais il faut voir la réalité en face, il ne peut plus chanter.

sergio69004
Membre Sénior
Messages : 189
Enregistré le : 08 mai 2007, 14:33
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par sergio69004 » 29 mars 2015, 17:53

Amateurs de belles voix vous allez être servis, bientôt la finale "The Voice".

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 380
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Le Nobre » 30 mars 2015, 12:45

Haha The Voice c'est autre chose... Non le problème là c'est tout un répertoire désormais hors de portée pour Fish. En revanche quand il chante Blind To The Beautiful sur scène là c'est bien, ça marche. Il peut donc encore chanter mais pas du Marillion, voilà la réalité. On parle là bien sûr de capacité et non de droit de le faire, nul n'a à contester son droit de rejouer Misplaced, ni le nôtre de nous inquiéter.
A+

Avatar du membre
Genie
Membre Sénior
Messages : 525
Enregistré le : 01 mai 2006, 06:49
Contact :

Re: Farewell To Childhood, la der de Fish...

Message par Genie » 30 mars 2015, 14:13

Le Nobre a écrit : nul n'a à contester son droit de rejouer Misplaced, ni le nôtre de nous inquiéter.
A+
Voilà donc un sujet dûment clos.

Répondre