Page 6 sur 6

Re: FISH dernier et double album

Posté : 29 juillet 2020, 10:45
par Mr a
Jamais eu de problème avec les envois du site de Fish.....et si problème il y a,le service est irréprochable
Ex:je leur avait écrit pour leur dire que j’avais perdu un disque du remaster de Sunsets.....je voulais juste savoir si je pouvais juste leur racheter le disque manquant....il m’ont renvoyé l’album complet !

8-)

Re: FISH dernier et double album

Posté : 30 juillet 2020, 17:51
par Le Nobre
kika soif a écrit :
25 juillet 2020, 11:19
Cette info venait de Facebook mais au moment où j'ai commandé, j'ai compris l'erreur du fan. Signed veut aussi dire "en recommandé" en anglais ! Bonne blague !
Pour ma part, j'ai commandé la version Deluxe vers 21 heures et j'ai le numéro 4080. C'est plutôt un bon score pour une 1ère journée. A savoir si ce chiffre concerne la version deluxe ou toutes les versions confondues...
C'est vrai que c'est cher et ayant entendu chaque morceau, celui qui est au dessus du lot '' garden of remembrance '' est le seul écrit par John Mitchell et non par Vantsis et Boult.
Quel gachis encore une fois de ne pas avoir su s'entourer et faire cette sortie par la petite porte...
S'il il ne s'est pas mis tout les musiciens à dos, il y avait quand même moyen d'oublier son équipe discount et inviter pour cette dernière occasion les gars de Marillion en guest, Mickey Simmonds, Steven Wilson,Steve Howe ou pourquoi pas des contacts comme Tony Banks, les mecs de Queen, Iron Maiden.... pour nous faire une sortie qui ait de la gueule !

A la place on a musicalement la suite de ''Feast of consequence'' avec la même équipe... Sans même l'annonce d'un grand concert avec des invités qui ont marqué son parcours solo. Un grand gachis suite et fin.

Un sans faute jusqu'à Vigil et puis dégringolade, échecs et mauvais choix. Fin de la période EMI lui aussi, procès perdus, vente du studio et de la moitié de la maison, album de reprise avec Polydor, sa secrétaire qui piquait dans la caisse, 3 mariages en miettes dont un où Heather Findley dit non au dernier moment, musiciens qui se font la malle pendant la tournée, faillite de chacun de ses propres labels et tournée acoustique, opérations de la voix puis début de septicémie, tournées annulées, flop dans sa carrière au cinéma, Bouquin "Dear Dereck" resté sans éditeur, démission de son tour manager, opérations de la main et de la hanche , tournée reportée pour cause de Coronavirus etc, etc...

Acheter l'album en recommandé ( donc signed ) est surement une bonne idée !!!
Ben dis-donc bonjour Zola !! Qu'ajouter à ce panégyrique ? :)
Pour ma part, j'ai suivi également les passages d'extraits ou de morceaux entiers et je suis plus enthousiaste que toi. J'avais peur d'une "simple" suite de Feast moi aussi, et j'ai été séduit par la diversité des compositions, entendues pour le moment en son d'ambiance dans le salon de Fish, faut-il le préciser. J'attends avec impatience d'écouter Walking On Eggshells, Rose Of Damascus (dont seuls des passages ont filtré), et Grace Of God, les trois qui le m'ont le plus intéressé. Nous verrons, mais je ne considère pas Steve Vantsis ou Robin Boult (qui excelle aussi depuis des années chez Howard Jones) comme des collaborateurs discount.
Pour autant, et je l'ai déjà dit, j'aurais moi aussi aimé un dernier album avec des guests, mais c'est ainsi, Fish est venu à la musique en franc-tireur, il la quitte de la même façon. Et puis tout bien pesé cette approche eut été passéiste au possible. La scène, quand elle reprendra, sera un meilleur théâtre pour des retrouvailles ponctuelles et émouvantes.
Je pense pour finir que sa voix actuelle ajoute à la lassitude chez certains, c'est compréhensible. Je suis certain que les amoureux de la Joni Mitchell de Morning Morgantown ont eu le même sentiment en écoutant Travelogue... Mais sur ce que j’ai entendu j’adore la voix pleine de soul du Fish actuel. Elle sert des morceaux créés pour elle, le problème se pose davantage quand elle bute sur des anciens titres créés pour un autre registre.

J’attends sagement d’écouter Weltschmerz
dans de réelles conditions stéréo avant de le jauger.
Ce qui est certain c’est que si on juge tout par le prisme des années 83-90, rien n’est défendable. Mais il y aurait long à expliquer sur le comment du pourquoi de toute chose dans ce business musical.
J’ajoute qu’on ne peut quand même pas reprocher à Fish ses pépins de santé ou ses déboires familiaux.
A+

Re: FISH dernier et double album

Posté : 02 août 2020, 10:12
par gsdy
Pour employer un doux euphémisme, je n'ai pas détesté du tout le dernier clip Garden of Remembrance.
J'ai presque eu moi aussi la larme à l'oeil à la fin.
Plus tôt cette année j'avais été scotché par l'énergie dégagée sur l'autre clip Weltschmerz.

Ce qui émane de lui, c'est quand même beaucoup d'amertume, je le trouve un peu "dégouté de la life".
Son dernier album semble être bien impregné de son "State Of Mind" actuel.
Il en a gros et nous balance tout ça sur sa dernière galette; je suis intéressé d'en écouter davantage.

Re: FISH dernier et double album

Posté : 02 août 2020, 13:26
par Le Nobre
Dans le même temps, il a l'air plus heureux que jamais dans sa vie privée. Il a trouvé son équilibre. Ce qui ne l'empêche pas de déverser tous ses sentiments dans sa musique. Simplement il le fait comme un gars de 62 ans, pas comme le Fish que nous avons connu il y a plus de trente ans.
On l'accepte ou pas mais c'est ainsi.
On garde toujours une nostalgie, c'est normal, quand on voit ressortir des Clutching, des Misplaced, des Script. On voudrait que ça recommence en fait. Mais les acteurs de cette musique-là ont grandi, mûri, changé, et leur musique avec eux. Weltschmerz ne peut pas ressembler à ce qui se faisait à l'époque. Mais on y retrouvera des choses, des tics, des façons de faire, qui n'en sont finalement pas si éloignées...
A+

Re: FISH dernier et double album

Posté : 04 août 2020, 02:22
par Seb
Le Nobre a écrit :
30 juillet 2020, 17:51
J’ajoute qu’on ne peut quand même pas reprocher à Fish ses pépins de santé ou ses déboires familiaux.
Oui et non. Non parce que ça ne se fait pas. Oui parce que c'est quand même lui le responsable la plupart du temps. De part son caractère pour ses aventures amoureuses (mais aussi ses relations avec ses musiciens) et de part ses excès alcool et cigarette pour sa santé. Et même si ce n'est pas drôle, on ne peut que constater qu'il s'est infligé ça à lui-même malheureusement. Je pense d'ailleurs qu'il est très lucide là-dessus.

Après, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il ne faut pas comparer avec le passé et que sa voix actuelle porte très bien les morceaux actuels.

J'ai un peu peur de cet album, parce que ce que j'ai entendu jusqu'à présent était totalement téléphoné (je n'ai pas écouté beaucoup de choses, volontairement) mais je l'écouterai dès qu'il sera disponible.

J'ai réécouté Feast récemment. J'ai été surpris de constater que je le connaissais beaucoup mieux que ce que je pensais. Pareil pour l'avant dernier d'ailleurs. Mais le problème c'est que depuis Zippos, il tourne en rond d'un point de vue des musiques et des mélodies.

Re: FISH dernier et double album

Posté : 04 août 2020, 18:31
par Le Nobre
J’aurais aimé qu’il s’abîme moins mais il est libre de ses choix, personne n’a à le juger. Et ce qu’il a fait dans la sphère privée n’est pas non plus de notre ressort.
Professionnellement, il ne s’est pas toujours aidé mais il a aussi joué de malchance parfois. Certaines choses auraient mérité de marcher mieux et les astres ne se sont pas alignés. Malgré tout, il a accompli une carrière
solo avec de très belles choses et des albums différents à chaque fois. En conservant toujours sa patte.

Je ne sais pas s’il tourne en rond depuis Zippos, il est clair que depuis Fellini il a opté pour un registre vocal bas et médium qui a forcément influé sur les mélodies. L’élasticité était jusqu’ici sa marque de fabrique, c’est vrai que les lignes de chants sont devenues plus prévisibles sur certains morceaux « roue libre », je te rejoins là-dessus. Je pense à des trucs comme Zoo Class, Square Go, All Loved
Up, Mission Statement etc...
Mais ce sont là aussi ses choix artistiques, et ses musiciens sont là pour les servir. Ce qui donne des résultats plus ou moins heureux. Nous verrons avec Weltschmerz. Feast était un bon album avec de très beaux moments et des choses plus téléphonées comme tu dis. Weltschmerz me paraît un cran au dessus sur ce que j’ai entendu mais attendons ;)