Page 9 sur 9

Re: FISH dernier et double album

Posté : 15 octobre 2020, 00:02
par gato13
Merci Le Nobre pour ton retour et pour ces précisions concernant les textes ;)

Je ne remets nullement en cause sa passion qui est restée intacte dans le processus créatif et dans les intentions recherchées. Ni dans sa totale implication et disons le tout clair, la mise à nu personnelle qu'il transmet et retranscrit dans ses textes d'une grande richesse (c'est aussi pour cela en plus de sa voix qu'il m'accompagne depuis toutes ces années). C'est seulement que sa voix d'aujourd'hui, malgré toute la passion qu'il y met, sonne identique à mon goût, que ce soit sur une ballade épurée ou sur un morceau un peu plus rythmée. D'où le sentiment lancinant d'une certaine monotonie générale, d'où le fait que ces efforts vocaux et les intentions souhaitées ressortent moins, sont moins flagrantes et m'interpellent avec moins de fulgurance que par le passé. Je ne ressentais pas cela sur "13th Star". J'avais déjà ressenti cela avec "A Feast of Consequences" et cela se confirme encore plus avec cet album. Et en disant cela, je ne porte aucun jugement sur ses capacités vocales et surtout je ne cherche pas à comparer avec ses performances du passé. Sa voix a changé, c'est un fait, je l'accepte et j'aime énormément son timbre de voix aujourd'hui. "Weltschmerz" est certainement un album que je vais découvrir, apprécier au fil du temps mais qu'à l'instar d'un "Happiness is The Road" de Marillion, j'écouterai par morceaux choisis ou CD choisi plutôt que dans son intégralité.

J'attends avec impatience "Vigil in a Wilderness of Mirrors" et "Internal Exile" qui vont conclure en beauté la superbe collection "The Remasters" à laquelle la participation de Calum Malcolm a été primordiale !

8-)

Re: FISH dernier et double album

Posté : 15 octobre 2020, 10:34
par nikowe
Salutations amicales à tous, tous les passionnés...ou pas... B) B)
...comme d'hab, merci à tous les participants pour ces échanges, et ressentis, passionnants, forcément , Gato j'ai adoré ta chronique , pour ma part je n'ai écouté tout l'album qu'une seule fois en vinyle chez un pote ,et qqs titres plusieurs fois, super production en effet , trop tôt pour donner mon avis, mais vu mon évolution depuis une vingtaine d'années, il me semble possible que je puisse raisonnablement supposer que je vais ressentir sans doute la même déception relative que toi Gato...ouf,désolé pour ma "longue" phrase bien ampoulée ;) ;)
...on verra bien si le temps nous fait changer d'avis,et d'impressions sur tels ou tels titres,etc.
Amicalement votre !

Re: FISH dernier et double album

Posté : 15 octobre 2020, 10:53
par gato13
Nikowe j'espère lire ton avis dans un futur proche !

En effet une production irréprochable de la part de Calum Malcolm, un vrai bonheur auditif !

Amicalement !

Re: FISH dernier et double album

Posté : 15 octobre 2020, 23:32
par gsdy
Le Nobre a écrit :
14 octobre 2020, 13:56
...
PS : pour comprendre pourquoi Fish a tenu à finir l'album et sa carrière par "the rapture is near" coupé net dans Weltschmerz, écouter "Lost And Found", dernier morceau de l'album "Over" (le titre ne doit rien au hasard) de Peter Hammill... Celui-là même qui se trouvait sur la pochette de Fugazi...
Je trouve intéressant ce genre d'observation, l'idée de connection avec Fugazi et Hammill me plait bien...

Dans le genre "clin d'oeil", on aurait pu avoir "The rapture..." à la fin et "...Is near" au début, à l'instar de "Isn't this where...We came in?" comme dans un autre album se trouvant sur la pochette de Fugazi.

Ou bien terminer l'album dans un éclat de rire :D

Re: FISH dernier et double album

Posté : 16 octobre 2020, 10:30
par Le Nobre
Je n'affirme pas qu'Over a été une influence directe, je n'en sais rien, mais comme c'est un de ses albums fétiche, inconsciemment il a pu avoir l'idée de terminer l'album sur une phrase coupée net. Ce ne serait pas la première fois que Peter Hammill transpirerait dans ce que propose Fish. Quand on écoute Over, on mesure à quel point il s'en est inspiré, beaucoup plus que de Peter Gabriel en fait. Grendel pompant une partie de Supper's Ready, tout le monde s'est engouffré dans cette comparaison facile sans chercher plus loin. Mais Fish c'est très Peter Hammill, et très Alex Harvey.
Idem pour le maquillage, que tout le monde l'a rattaché naturellement à Gabriel, mais sur scène Fish trouve son inspiration ailleurs que chez Genesis. Le passage tir au fusil de Forgotten Sons, c'est une réplique exacte de James And The Cold Gun de Kate Bush. La même chose.
Tout ça pour dire que dans Weltschmerz il faut dénicher tout ce qui l'a nourri. J'ai parlé précédemment de Lowell George et son unique album solo, qui est carrément cité dans C Song (l'expression "mysterious wisteria" tirée de 20 million things), de Bowie que le sax de David Jackson (vieux complice de Peter Hammill dans Van Der Graaf et en solo...) évoque dans Little Man What Now ?, etc...
A+
mdf : Van Halen, Girl Gone Bad, en souvenir d'Eddie, mon héro d'enfance

Re: FISH dernier et double album

Posté : 16 octobre 2020, 11:51
par gato13
Le Nobre a écrit :
16 octobre 2020, 10:30
Je n'affirme pas qu'Over a été une influence directe, je n'en sais rien, mais comme c'est un de ses albums fétiche, inconsciemment il a pu avoir l'idée de terminer l'album sur une phrase coupée net. Ce ne serait pas la première fois que Peter Hammill transpirerait dans ce que propose Fish. Quand on écoute Over, on mesure à quel point il s'en est inspiré, beaucoup plus que de Peter Gabriel en fait. Grendel pompant une partie de Supper's Ready, tout le monde s'est engouffré dans cette comparaison facile sans chercher plus loin. Mais Fish c'est très Peter Hammill, et très Alex Harvey.
Idem pour le maquillage, que tout le monde l'a rattaché naturellement à Gabriel, mais sur scène Fish trouve son inspiration ailleurs que chez Genesis. Le passage tir au fusil de Forgotten Sons, c'est une réplique exacte de James And The Cold Gun de Kate Bush. La même chose.
Tout ça pour dire que dans Weltschmerz il faut dénicher tout ce qui l'a nourri. J'ai parlé précédemment de Lowell George et son unique album solo, qui est carrément cité dans C Song (l'expression "mysterious wisteria" tirée de 20 million things), de Bowie que le sax de David Jackson (vieux complice de Peter Hammill dans Van Der Graaf et en solo...) évoque dans Little Man What Now ?, etc...
A+
mdf : Van Halen, Girl Gone Bad, en souvenir d'Eddie, mon héro d'enfance
Un grand merci pour toutes ces précisions et pistes à suivre pour mieux cerner et appréhender "Weltschmerz". J'ai eu le même ressentiment que toi en écoutant "Little Man What Now ?" et son saxo qui m'a renvoyé immédiatement au "Black Star" de Bowie.

"Girl Gone Bad" est le premier titre que j'ai écouté suite à l'annonce du décès d'Eddie Van Halen...

Amicalement