PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Tout sur les concerts, tournées, Conventions de Marillion...
Répondre
Ariane
Membre Junior
Messages : 15
Enregistré le : 03 octobre 2016, 09:59
Localisation : Paris

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Ariane » 12 décembre 2016, 10:29

Perso, j'ai passé un excellent concert. Mis à part 2 trois morceaux qui m'ont toujours laissée de glace (Afraid of Sunlight, Power, STCBM), et un son que j'ai trouvé un peu limite au début (la voix de Steve passait un peu mal dans les aigus) j'ai passé un excellent moment. Un Invisible Man totalement habité, Neverland toujours aussi magique, The New Kings incontestablement un moment très fort du concert, et pour moi une magie totale sur Eldorado qui est mon morceau préféré du dernier album.

J'ai trouvé le groupe très en forme, une belle osmose, un Hogarth transcendé et tellement heureux d'être là, et des soli de guitare toujours aussi majestueux (malgré les petits pains et les petits coups de tête à peine perceptibles qui les accompagnent)... Et une belle interaction avec le public.

Bref, comme d'hab, on en a vraiment pour son argent, et on repart sur un petit nuage.

Merci mille fois à ceux qui m'ont cédé leurs 2 places en trop, c'était trop chouette de pouvoir être là.
"Mêlez-vous à qui ne vous regarde, car lointaine est parfois la couleur qui fera votre blason."
Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Phil
Membre Avancé
Messages : 98
Enregistré le : 05 avril 2008, 23:03
Contact :

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Phil » 12 décembre 2016, 11:59

MARILLION : Paris, Elysée Montmartre, 10/12/16

Ce concert avait pour moi deux saveurs particulières. La première concernait mes retrouvailles avec l'Elysée Montmartre que je n'avais pas fréquenté.........houlà.........depuis une bonne dizaine d'années et puis, entre-temps, s'y était déclaré un incendie qui avait interrompu toute forme d'évènement musical ou autre pendant cinq longues années. La seconde concernait le fait que je n'avais pas revu Marillion depuis..................le 14 décembre 1987, date d'un concert mémorable à Bercy sur la tournée Clutching At Straws.

Sinon durant cette longue période, je m'étais procuré les albums Brave, Holidays In Eden et quelques albums live sans pour autant me décider à aller les revoir car je vais humblement vous l'avouer mais la période Fish m'avait tellement marqué que j'avais porté peu ou prou d'intérêt à la carrière du groupe avec Steve Hogarth mis à part l'achat des albums cités plus haut.

C'est donc mon pote François, suite encore à un désistement de dernière minute qu'il me propose ce concert de Marillion qui vient de sortir un nouvel album intitulé Fear dont la teneur m'est absolument inconnue. Bref, j'accepte l'invitation.

John Wesley, le guitariste qui assure les concerts de Porcupine Tree, ouvre " le bal" sur une musique très aérienne et très complexe qui finit à la longue par m'ennuyer surtout que le monsieur n'est accompagné par personne. J'en profite pour payer un pot à François...........

Après une intro ponctuée par un solo très aérien un Steve Rothery qui a visiblement forci solo durant lequel l'on voit apparaître sur écran géant le visage de Steve Hogarth sur The Invisible Man, tout le groupe apparaît sereinement puis enchaine sur un Power et un Sounds That Can't Be Made particulièrement ovationnés par le public parisien. Pete Trewawas, le bassiste sautille tel un lutin.

Living In FEAR vient nous rappeler qu'un nouvel album est sorti en septembre dernier et démontre par la même que le groupe évolue dans un registre apaisé. Ceci dit, selon l'avis de spécialistes de Marillion période Hogarth, ce morceau apparaît comme n'étant pas le plus essentiel de ce 18ème album. Je ne l'ai pas écouté et c'est vrai qu'avec les vieux vinyles de l'ère Fish que je n'ose pas trop dévoiler compte tenu du fait que le public semble avoir pris fait et cause pour cette formation en poste depuis une petite trentaine d'années à peine. Effectivement, je cautionne l'avis de ces érudits "marillonniens" car ce morceau, je le trouve long et un peu ennuyeux. Mais bon, ce qui suit, va être beau à pleurer et ce, grâce à une version particulièrement émouvante de Sugar Mice, titre-phare extrait de Clutching At Straws, le dernier album réalisé en 1987 en compagnie de Fish. Rothery nous envoie un solo céleste, voui "CELESTE", moi j'vous l'dis, un solo qui vous fait littéralement frissonner......C'était quèque chose, quand même cette période Fish !!!!!!!

Nos cinq compères s'attèlent ensuite à l'une des trois pièces ambitieuses de ce nouvel opus. Elle s'intitule The New Kings et s'articule autour de quatre temps forts.
-The New Kings (i) Fuck Everyone And Run
-The New Kings (ii) Russia’s Locked Doors
-The New Kings (iii) A Scary Sky
-The New Kings (iv) Why Is Nothing Ever True?

Quatre temps forts qui, entre autres, dénoncent à quel point les vieux systèmes démocratiques se sont laissés happer par la corruption générée par l'argent et par conséquent ont laissé se creuser le fossé entre les nantis et les plus défavorisés. Hogarth y exprime ainsi toutes ses désillusions à l'égard du monde dans lequel il vit. Ca dure 20 minutes, tout ça et ce, sur des changements de rythme très syncopés. Hogarth a dû être acteur dans une autre vie car il n'a de cesse que de se transposer dans la peau des personnages qu'il interprète.

Puis c'est au tour de Goodbye To All That extrait de Brave qui est proposé dans une version très similaire à celle qui figure sur cet opus de 1994. Wave, Mad, Afraid of Sunlight, The Great Escape (j'adore ce titre....) puis Neverland finissent d'envoûter un public déjà conquis et ce, grâce à successivement la voix enjôleuse d'Hogarth mais surtout les soli cristallins si facilement reconnaissables de la part de notre ami Steve Rothery.

1er rappel : Marillion revient sur la deuxième pièce qui figure sur Fear à savoir El Dorado :
-El Dorado (i) Long-Shadowed Sun
-El Dorado (ii) The Gold
-El Dorado (iii) Demolished Lives
-El Dorado (iv) F E A R
-El Dorado (v) The Grandchildren of Apes

Là, c'est vraiment vraiment long : plus de 20 minutes. Mais malgré tout l'on retrouve la marque de fabrique du groupe à travers notamment à travers des solos de guitare d'une pureté absolue qui viennent parachever la gradation dramatique de cette pièce.

2ème rappel : le quintet opte pour un Easter de toute beauté (quel morceau magnifique quand même !!!!!) repris en choeur par un public enthousiaste puis une brillante version de This Strange Engine clôt le concert de façon magistrale.

Photos ici puisqu'à priori je ne peux y insérer les photos que j'ai prises : http://led-zeppelin.forumsactifs.com/t536p50-marillion

Runaway689
Membre Sénior
Messages : 539
Enregistré le : 20 septembre 2012, 09:11
Localisation : Toulon et ses environs

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Runaway689 » 12 décembre 2016, 12:15

Pour Phil

Salut.
A Lyon hier soir : Sugar Mice tout aussi céleste ;)

Merci pour ton beau témoignage.

Sinon : quel groupe ! quelle générosité sur scène !!

Cia, ciao
Que la force soit avec nous

Runaway689
Membre Sénior
Messages : 539
Enregistré le : 20 septembre 2012, 09:11
Localisation : Toulon et ses environs

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Runaway689 » 12 décembre 2016, 12:44

Ariane a écrit :Perso, j'ai passé un excellent concert. Mis à part 2 trois morceaux qui m'ont toujours laissée de glace (Afraid of Sunlight, Power, STCBM), et un son que j'ai trouvé un peu limite au début (la voix de Steve passait un peu mal dans les aigus) j'ai passé un excellent moment. Un Invisible Man totalement habité, Neverland toujours aussi magique, The New Kings incontestablement un moment très fort du concert, et pour moi une magie totale sur Eldorado qui est mon morceau préféré du dernier album.

J'ai trouvé le groupe très en forme, une belle osmose, un Hogarth transcendé et tellement heureux d'être là, et des soli de guitare toujours aussi majestueux (malgré les petits pains et les petits coups de tête à peine perceptibles qui les accompagnent)... Et une belle interaction avec le public.

Bref, comme d'hab, on en a vraiment pour son argent, et on repart sur un petit nuage.

Merci mille fois à ceux qui m'ont cédé leurs 2 places en trop, c'était trop chouette de pouvoir être là.
Ariane,

+1
Impressions et commentaires transposables à Lyon.
Comme je l'ai posté après toi, même "amour" pour TNK et ELDORADO.
J'aurais perso bien aimé rajouter WHITE PAPER au tableau ...
J'espère au Zénith .... ce serait sublyme comme dirait l'autre ;)
Que la force soit avec nous

Phil
Membre Avancé
Messages : 98
Enregistré le : 05 avril 2008, 23:03
Contact :

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Phil » 12 décembre 2016, 13:02

Et King.

Mr Br
Nouveau Membre
Messages : 9
Enregistré le : 19 janvier 2013, 14:48

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Mr Br » 12 décembre 2016, 13:05

Bon concert et setlist (même si j'aurais préféré d'autres morceaux moins souvent joués à la place de Neverland, The Great Escape) l'ambiance était très bonne, et pas de mitraillage photographique avec les portables comme on le voit malheureusement trop souvent maintenant dans pleins de concerts (comme par exemple avec des tablettes haut levées qui empêchent bien de voir).
Par contre je suis toujours assez sceptique sur le son même si sur la fin c'était meilleur (et je crains un peu le pire au Zénith si les ingés poussent le son). Là où j'étais placé (devant à droite) la basse de Pete faisait "bouillie" dans les passages forts et sur quelques morceaux j'avais l'impression d'un décalage sonore (par exemple sur certaines parties de New Kings).
La salle est super bien restaurée mais par contre il faudrait qu'ils revoient un peu la ventilation. Il faisait beaucoup trop chaud comme l'a fait remarquer avec humour H.

Phil
Membre Avancé
Messages : 98
Enregistré le : 05 avril 2008, 23:03
Contact :

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Phil » 12 décembre 2016, 13:30

C'était insupportable au niveau de la chaleur. :roll:

Anne-A
Membre Sénior
Messages : 910
Enregistré le : 20 mai 2013, 16:05

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Anne-A » 12 décembre 2016, 18:35

Je vous trouve bien durs avec le son, les petites erreurs, la voix... etc.
Pour ma part, un vrai bon concert c'est la réunion d'un ensemble d'éléments et parmi ces éléments le plus important est l'intensité.
Or, ce que j'ai entendu, vu et au final vécu samedi soir était intense.
Quant la voix de H - même enrhumée - elle m'a donné tout ce que j'attendais (il a eu de réelles difficultés et de réels problèmes en 2012-2013 - il est désormais bien au-dessus de tout cela). J'ai entendu hier une capture d'El Dorado qui m'a fait frémir - cette belle voix soul parfaitement posée... Superbe !

Nonotofu
Membre Sénior
Messages : 876
Enregistré le : 29 mars 2013, 23:14

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par Nonotofu » 12 décembre 2016, 19:24

Je suis entièrement d'accord avec Anne. Même si il y a eu quelques problèmes (et encore je ne m'en suis pas rendu compte sur le coup), j'ai pris un pied énorme à ce concert .

elihah
Membre Sénior
Messages : 717
Enregistré le : 17 février 2016, 02:17

Re: PARIS - ELYSEE MONTMARTRE 10/12/16

Message par elihah » 12 décembre 2016, 19:36

mais tout pareil idem itou comme.
des hiatus, ok, mais quelle importance?

Répondre