Eddie VAN HALEN

Tout ce qui concerne la musique et qui n'est pas directement lié à Marillion...
Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4368
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Eddie VAN HALEN

Message par gato13 » 07 octobre 2020, 10:43

En 1978, le premier album du groupe Van Halen a fait l'effet d'une bombe et a révélé au monde entier un guitariste extra-terrestre.

Dire qu'il a révolutionné le monde de la guitare est un doux euphémisme. Pour grand nombre de ses pairs, il a été le guitariste le plus important depuis Jimi Hendrix. Et la quantité de clones et de guitaristes qu'il a inspiré par la suite est colossale.

Guitariste rythmique hors-pair, soliste virtuose et inspiré, compositeur génial et tout cela avec une décontraction et une joie de jouer sur scène communicative. Van Halen c'était du rock festif !

Un des plus grands guitaristes de la planète s'en est allé...

RIP Eddie VAN HALEN...

Image

Image

Image

:cry: :cry:

























Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique. (Platon)

Avatar du membre
gsdy
Membre Junior
Messages : 21
Enregistré le : 15 avril 2019, 19:44
Localisation : Ile de France

Re: Eddie VAN HALEN

Message par gsdy » 07 octobre 2020, 14:04

Quelle maîtrise du tapping et ce solo sur Beat It !
C'est clair qu'il en aura influencé des guitaristes...

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4368
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Eddie VAN HALEN

Message par gato13 » 08 octobre 2020, 15:12

















Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique. (Platon)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4368
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Eddie VAN HALEN

Message par gato13 » 09 octobre 2020, 17:37

Quelques hommages de guitaristes relevés ces dernières heures...

Ritchie Blackmore
"Eddie Van Halen était un brillant guitariste qui a inventé une technique de jeu de guitare qui a été imitée par toute une génération de guitaristes. Il était l'un des plus gentils musiciens que j'ai jamais rencontrés dans l'industrie de la musique. Très timide et pas du tout vaniteux de sa capacité de guitariste.
"Frank Zappa a dit qu'Eddie avait réinventé la guitare. Je suis d'accord.
"Il nous manquera beaucoup, mais on se souviendra toujours de son brillant héritage. Le héros ultime de la guitare."

Angus Young
"Eddie était une merveille de la guitare, son jeu de la magie pure. Pour le monde de la musique, il était un cadeau spécial. Pour ceux d'entre nous qui ont la chance de l'avoir rencontré, une personne très spéciale. Il laisse un grand vide dans beaucoup de cœurs."
"AC / DC a joué avec VAN HALEN en 1978 ou 1979 pour un spectacle de Bill Graham 'Day On The Green'. Je ne savais pas grand-chose sur VAN HALEN à ce moment-là, sauf que je me souviens avoir vu des extraits de films d'eux, en particulier celui d'Eddie jouant le solo, «Eruption», et j'ai été très impressionné. Je n'ai rencontré Eddie que des années plus tard, quand il y a eu un Festival en plein air Monsters Of Rock en Angleterre J'ai été interpelé d'apprendre qu'il aimait mon jeu, parce que je ne me suis jamais évalué comme guitariste.
"Eddie est un innovateur. Quand j'ai grandi, nous avions beaucoup de gars d'Angleterre qui étaient de grands guitaristes, comme Jimmy Page, Eric Clapton et Jeff Beck. Et puis, bien sûr, quand Jimi Hendrix est arrivé, il a changé la donne. J'avais placé Eddie dans cette catégorie d'innovateur comme Hendrix. Il aimposé son style de jeu. Quand Eddie est arrivé, il a engendré tant d'imitateurs. Comme Hendrix, tout à coup, vous avez commencé à voir des gens vouloir acheter la même Il a joué des guitares et joue aussi ses licks. Il a bouleversé le livre de règles en termes d'approche. Il y a eu beaucoup d'expérimentation dans son jeu. Eddie est à l'avant-garde, ce qui le place dans la même catégorie que Hendrix.
"Eruption" est un de mes morceaux préférés. Il y a tout ce qui caractérise son jeu dans cette chanson .
"Quand Jimi Hendrix est arrivé, on se disait 'D'où vient ce type?', Et je pense que c'était le même sentiment avec Eddie. Quand Eddie est apparu sur la scène, tous les guitaristes que j'ai rencontrés ont dit: 'Tu dois écouter ce gars! "

Adrian Vandenberg
"Quelle énorme perte. Sans aucun doute l'un des musiciens les plus grands et les plus influents de tous les temps. Des millions de guitaristes, dans le domaine du rock ou non, ont été influencés par son jeu, directement ou indirectement. À cet égard, il était le successeur naturel de Jimi Hendrix à mon avis, un véritable pionnier.
"Il y a tellement d'éléments et de couleurs dans le jeu d'Eddie; blues, rock, jazz et classique et tout ce cocktail rebondit sur les haut-parleurs, toujours pétillant avec une expressivité incroyablement dynamique. Pour un musicien qui était considéré comme un 'guitariste de rock' son jouer en douceur transcendait tous les genres, comme le prouve le solo fluide d'Eddie dans Beat It de Michael Jackson. Eddie le faisait paraître si simple, toujours avec ce sourire attachant et presque enfantin sur le visage quand il jouait des solos époustouflants avec un sens incroyable et solide comme le roc Son choix et son placement d'accords, non liés à des licks savoureux et fluides, sont tout aussi uniques que ses solos.
"Edward Van Halen a une place plus que bien méritée dans l'histoire de la musique parmi les plus grands de tous les temps et laisse derrière lui une œuvre intemporelle en tant que musicien, compositeur et interprète. Unique en son genre."

Jimmy Page
"He was the real deal: he pioneered a dazzling technique on guitar with taste and panache that I felt always placed him above his imitators."

Pete Townshend
“He was not just an innovative and stylish player with great taste, he was also a laidback virtuoso showman who just blew us all away every time. Every shredder today has lost their Master Teacher and Guide.”

Tom Morello
"Apex talent. An unparalleled titan in the annals of rock n roll. One of the greatest musicians in the history of mankind. Rest In Peace, King Edward"

Michael Schenker
"Salut Eddie, tu étais le MEILLEUR de notre génération. Je suis vraiment désolé que tu sois parti. Mon plus grand respect pour ton incroyable jeu de guitare, son, mélodies, sens du rythme, tes incroyables capacités de fun et tout le reste. Tu étais un guitariste complet, fantastique et incroyable."
Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique. (Platon)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4368
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Eddie VAN HALEN

Message par gato13 » 13 octobre 2020, 13:08











Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique. (Platon)

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 432
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: Eddie VAN HALEN

Message par Le Nobre » 17 octobre 2020, 12:42

Le Van Halen de David Lee Roth pour moi c’était les 4 Fantastiques. J’ai écouté dès la sortie du premier album, j’avais à peine 10 ans et je me découvrais cette passion immense pour la musique. Le son qui a jailli lorsque j’ai entendu les premières notes de Runnin With The Devil m’a fait l’effet d’une déflagration, d’un atterrissage, celui d’un vaisseau venu d’ailleurs. Tout était unique, le swing et les cris oh so fun de Dave, la pulsation et la voix de Beach Boy de Michael Anthony, le drumming chirurgical et racé d’Alex, et le martien à la guitare : Edward Van Halen, son attaque, ses rythmiques, sa vista démentielles, ses acrobaties en solo ET ses compos !!!!! Quand on aligne sur six albums successifs autant de chef d’œuvres, quand on est capable de passer de Little Dreamer à Mean Street, de Romeo Delight à Secrets, de I’m The One à Jump, de Push Comes To Shove à In A Simple Rhyme, que dire...?

Tout coulait comme du miel, comme une évidence.

Genie with a smile. C’était, c’est pour toujours Eddie Van Halen.

A+

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4368
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Eddie VAN HALEN

Message par gato13 » 17 octobre 2020, 12:54





:wub:
Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique. (Platon)

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 432
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: Eddie VAN HALEN

Message par Le Nobre » 17 octobre 2020, 19:26

Et que dire de la prod aussi... Ted Templeman et Donn Landee, la team des Doobie Brothers et de Little Feat, cette classe californienne au service des VH Brothers fans de gros rock, d’un chanteur qui baigne dans le funk, la soul et le disco, d’un bassiste qui parait sorti de la cuisine des frères Wilson, ça donne Dance The Night Away, ça se déguste en décapotable, sur une corniche avec vue sur le Pacifique... Ils ont été classés dans le hard rock mais c’était autre chose. Écouter le son de caisse claire, pas celui d’un batteur « de hard ».
Autre époque aussi. Des vinyles de 30-35 minutes max avec un son aéré, des dynamiques de folie.
Van Halen II, on dirait que c’est enregistré dans un hangar d’avion tellement c’est ample.
Et puis tout ça est transcendé en permanence par les inventions d’Eddie, un Spanish Fly, un Women In Love, un Fools (cette intro et cette outtro monstrueuse), un Tora Tora, un Cathedral, un Little Guitars etc...
Avec cette capacité à exceller dans tous les registres du folk slide de Could This Be Magic au jazz old school de Big Bad Bill avec le padre Jan Van Halen à la clarinette et Diamond Dave qui singe une de ses idoles, Fats Waller.

Après son départ, c’est différent. Van Hagar c’est de la grosse machine avec un Eddie toujours impérial mais moins inventif et une musique plus lourde, moins swing. Le rock américain doré sur tranches quoi. Qui donne des numéros un au Billboard soit mais pour moi c’est en dessous.

Reste l’épisode 1996 du faux retour de Dave puis l’arrivée inattendue de Gary Cherone, formidable chanteur popularisé par Extreme. Et un drôle d’album, Van Halen III, un peu l’album solo d’Eddie, qui de nouveau se lâche complètement, jusqu’à chanter en lead sur un titre. Il est de bon ton de s’asseoir sur cet album, certes bizarrement ficelé, avec des choses assez rébarbatives mais aussi de belles réussites comme le génial Dirty Water Dog ou l’étrange From Afar ou la tendre Josephina. Le gros bémol reste d’avoir poussé Gary Cherone à chanter comme Sammy Hagar sur la plupart des chansons. En tout cas la tournée qui a suivi était géniale (bien loin de la France hélas), car Gary, au contraire de Hagar, n’a pas snobé le répertoire des années Diamond Dave. Ce qui a donné des setlists assez incroyables et un Eddie revigoré.

La reformation de Van Hagar en 2004, le temps d’une compilation et d’une tournée, sera moins glorieuse avec un Eddie passablement éméché, qui a dû se faire beaucoup de mal hélas.

Heureusement la sobriété finira par s’imposer dans sa vie et Dave sera enfin de retour pour écrire avec Eddie les derniers chapitres. Une série de tournées triomphales, où notre guitar super hero aux anges joue aux côtés de son frère ET de son fils Wolfie, remplaçant Michael Anthony. Un album enfin, A Different Kind Of Truth, avec des idées anciennes finalisées pour boucler la boucle, quelques nouveautés comme le colossal As Is, et une belle énergie. Manquera juste la prod de Ted Templeman...

En 2019, Michael devait revenir, Eddie souhaitant dire au revoir avec le line-up original mais voilà...
A+

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4368
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Eddie VAN HALEN

Message par gato13 » 17 octobre 2020, 22:43

Le Nobre, un grand merci à toi pour avoir aussi bien parler du groupe Van Halen et de Eddie en particulier avec tes deux posts.

Malheureusement depuis cette date fatidique, je n'arrive pas à exprimer avec des mots toute la tristesse que j'éprouve en passant qu'il est parti. Et surtout je n'arrive pas à mettre des mots sur toute la joie, le bonheur et l'émerveillement que m'a procuré sa musique depuis plus de 40 ans. Je préfère en parler en postant des vidéos de sa musique. J'aime et j'aimerai toujours toutes les périodes de Van Halen, avec David Lee Roth, avec Sammy Hagar et avec Gary Cherone. Je n'oublierai jamais ce fabuleux 4 juin 1995 au Rock Am Ring Festival sur le circuit du Nürburgring. Ce soir là je voyais Van Halen en concert pour la seule et unique fois...



Setlist:
The Seventh Seal
Runaround
Dreams
Amsterdam
When It's Love
Aftershock
Can't Stop Lovin' You
Ain't Talkin' 'bout Love
Feelin'
Guitar Solo
You Really Got Me
Why Can't This Be Love
There's Only One Way to Rock (Sammy Hagar song)
Right Now
Don't Tell Me (What Love Can Do)
Jump
Si tu veux contrôler le peuple, commence par contrôler sa musique. (Platon)

Avatar du membre
Le Nobre
Membre Sénior
Messages : 432
Enregistré le : 31 mars 2006, 09:41
Contact :

Re: Eddie VAN HALEN

Message par Le Nobre » 18 octobre 2020, 01:11

Balance, pas la période que je préfère. De très bonnes choses comme Seventh Seal, mais le chant d’Hagar devient vraiment pénible. Je le préfère vraiment dans Chickenfoot. Je crois que je n’ai jamais accepté le départ de Dave et surtout surtout l’attitude d’égard à son Hagar, à moins que ce ne soit l’inverse ! Passer sous silence la quasi intégralité des six premiers albums c’est impardonnable. Quoique compréhensible car sur le peu qu’il a chanté il est mauvais comme un cochon le Sammy. Aucun groove, aucun swing.
Après il est beaucoup plus carré sur scène que Dave c’est tout à fait vrai. Enfin, tout ça ce n’est que mon ressenti.

Quant à ma tristesse, je la conjure en parlant de toutes ces années et en réécoutant encore et encore Eddie, ce que je n’ai de toute façon jamais cessé de faire depuis 1978. Mes albums préférés sont Women And Children First, Fair Warning et Diver Down, quoique les trois autres soient aussi gigantesques. Ces six-là je ne m’en suis jamais lassé. C’est d’une densité incroyable tout en paraissant facile et festif. En fait, au delà de cette énergie positive qu’a toujours diffusé la musique d’Eddie, il y a un supplément d’âme, de l’émotion brute. Ses mélodies m’ont très souvent touché. Le pont calme dans Romeo Delight, celui d’Hear About It Later « you can try me at home... », les plans insensés qu’il fait dans Push Comes To Shove franchement ça me met les poils.
Quel talent vraiment. C’est confondant.

A+
mdf : Dirty Movies...

Répondre