Deep Purple... and family

Tout ce qui concerne la musique et qui n'est pas directement lié à Marillion...
Répondre
Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 19 janvier 2021, 14:36

BLACKMORE'S NIGHT

Image
(1997)

Oyez, oyez, Gentes Dames et Nobles Damoiseaux ! En 1995 sort "Stranger in Us All" dernier album studio de Rainbow. S'en suit une ultime tournée avec le groupe. Ritchie Blackmore décide alors de mettre un terme au groupe. Lassé de jouer du rock et de tout son cirque, il va surprendre son public en se lançant dans une nouvelle aventure pour le moins saugrenue. Mais quand on connaît le personnage, que l'on suit sa carrière depuis ses débuts, cette nouvelle orientation n'est pas si étonnante que cela pour peu que l'on soit ouvert d'esprit. En compagnie de Candice Night déjà présente dans les crédits du dernier album de Rainbow et présente sur la tournée, il fonde Blackmore's Night. Ici point de hard-rock, très peu de guitare électrique. Le duo, et couple à la ville, propose un mélange de musique médiévale et de folk rock le tout avec des instruments d'origine. À côté d'eux, le groupe est formé de Pat Regan (claviers), Gerald Flashman (trompette, cor d'harmonie), Tom Brown (violoncelle) et Lady Green (violon, alto). À noter la présence du légendaire Ian Anderson (Jethro Tull) sur le titre "Play Minstrel Play". Et pour marquer encore plus les esprits et l'univers du groupe, les tenues médiévales sont de sortie. Ce "Shadow of the Moon", premier album du groupe pose brillamment les bases de ce que sera la musique de Blackmore's Night : belle, envoûtante, mélodique, romantique, dépaysante, féérique, festive, empruntant à des airs du folklore traditionnel et de la musique de la Renaissance sans oublier de temps en temps une petite touche rock. Et l'on ne peut qu'être émerveillé et admiratif du jeu de guitare de Ritchie Blackmore. Sa maîtrise, son touché à la guitare acoustique est absolument divin et d'une finesse inouïe. Et pour le plus grand plaisir, il n'hésite pas à ressortir sa Fender électrique pour quelques solos lumineux et stratosphériques. Un écrin d'or pour la voix cristalline de Candice Night qui est la grande révélation de l'album. Quant un troubadour conte fleurette à sa belle dulcinée, on ne peut que succomber au charme...































:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 20 janvier 2021, 15:18

Image
(1999)

"Under a Violet Moon" est le deuxième album studio de Blackmore's Night. Il confirme tous les espoirs fondés dans le groupe après l'excellent et remarqué "Shadow of the Moon". Ritchie Blackmore et Candice Night poussent encore plus loin leur exploration du folklore médiéval. Le résultat est un pur concentré de bonheur musical. Atmosphère enchanteresse, mélodies raffinées, chant aérien et cristallin, guitare envoûtante, tout dans ce disque concoure à créer une ambiance relaxante, dépaysante loin du tumulte qui nous entoure. Laissez-vous faire, fermez vos yeux, libérez-vous de vos tensions, ménestrel Ritchie et trouvère Candice vous narrent des romances et contes d'autrefois. "Under A Violet Moon", "Gone With The Wind", "Spanish Nights (I Remember It Well)", "Now And Then" et la reprise de Rainbow "Self Portrait" sont les joyaux inestimables de l'album. D'instrumentaux aux mélodies diaphanes, aux titres aux ambiances plus moyenâgeuses, ce second essai est l’œuvre de deux artistes libres qui n'ont que faire des diktats des maisons de disques et des radios. Que l'on aime ou pas leur musique, leur démarche intègre et sincère mérite le respect. Un album magnifique !

































:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 23 janvier 2021, 10:03

Image
(2001)

Troisième album studio de Blackmore's Night, "Fires at Midnight" est un disque charnière dans l'évolution du groupe. C'est l'album qui détermine le style que vont emprunter Ritchie Blackmore et Candice Night dans les années à venir. On retrouve bien entendu tout le charme qui a fait le succès de leurs deux premiers efforts studio à savoir l'utilisation d'instruments traditionnels, une musique médiévale alternant chansons folks et ballades diaphanes portées par la voix cristalline et sensuelle de Candice Night. Mais là où ce "Fires at Midnight" se démarque de "Shadow of the Moon" et "Under a Violet Moon" c'est dans le retour un peu plus prononcé de la guitare électrique. En effet Ritchie Blackmore n'hésite pas à rebrancher sa célèbre Stratocaster pour quelques solos lumineux dont il a le secret sur les titres pop/rock émaillant l'album. Les superbes "Written in the Stars", "I Still Remember", "Fires at Midnight", "The Storm", "Village on the Sand" côtoient les sensibles " Fayre Thee Well", "Hanging Tree", "Benzai-ten" et les festifs "Home Again" et "All Because Of You". Avec cet excellent "Fires at Midnight", notre couple de troubadours préféré continu son voyage musical hors des sentiers battus pour notre plus grand bonheur et semble-t-il le leur aussi.

































:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 06 février 2021, 14:03

Image
(2003)

"Ghost Of A Rose" est le quatrième album studio de Blackmore's Night. Il confirme l'évolution musicale du groupe déjà amorcée sur le précédent "Fires at Midnight" à savoir un savant mix entre une musique issue du folklore traditionnel et des sonorités pop/rock/folk. Pour l'occasion, Ritchie Blackmore décoche quelques soli lumineux de sa stratocaster fétiche. Candice Night est de plus en plus à l'aise et ses progrès sont inestimables. Qu'elle soit chaleureuse, cristalline, diaphane ou sensuelle, sa voix envoûte, charme et emporte l'auditeur dans un tourbillon d'émotions. Au menu de cet album, on retrouve deux reprises dont la superbe "Diamonds And Rust" immortalisée par Joan Baez et l'excellente "Rainbow Blues" issue de l'album "War Child" (1974) de Jethro Tull. On retient aussi les sublimes "Way To Mandalay", "Cartouche", "Queen For A Day (part 1 et part 2)", "Ivory Tower", "Loreley" et "Where Are We Going From Here". "All For One" est un hymne addictif idéal en concert. Quant à "Ghost Of A Rose", la chanson titre, c'est un chef d’œuvre tragique, intense, bouleversant et beau à en pleurer. Merveilleusement produit, superbement interprété, "Ghost Of A Rose" est à ce jour l'album le plus aboutit et le plus émouvant de notre couple de ménestrels préférés.































:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 09 février 2021, 16:43

Image
(2006)

Cinquième album studio de Blackmore's Night, "The Village Lantern" confirme toutes les qualités du merveilleux "Ghost Of A Rose" sorti trois ans plus tôt. Parfait dosage entre folklores traditionnels (hispanique, oriental, celtique ou country) et pop/rock, l'album est un arc-en-ciel d'ambiances romantiques, mélancoliques, médiévales et douces si chères au couple Ritchie Blackmore et Candice Night. Le premier nous régale d'interventions à la six cordes magiques privilégiant la mélodie. Que ce soit en acoustique ou en électrique, la pureté et la beauté de son jeu impressionnent. La seconde nous chavire l'âme et le cœur de sa voix mélodieuse et angélique. À noter deux reprises osées qui nous replongent dans le glorieux passé du guitariste qui n'hésite pas à réinterpréter le mythique "Child In Time" de Deep Purple et la superbe "Street Of Dreams" de Rainbow. Sincères et intègres, Ritchie Blackmore et Candice Night continuent à arpenter les sentiers romanesques d'une musique anachronique, exquise et apaisante.





























:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 14 février 2021, 15:37

Image
(2008)

Après un album de noël convenu et anecdotique, Blackmore's Night revient avec ce "Secret Voyage" septième effort studio du groupe. La formule est inchangée, Ritchie Blackmore et Candice Night nous proposant à nouveau un voyage musical romanesque dans des contrées où règnent les folklores traditionnels d'horizons divers. Leur univers électro-médiéval chatoyant ravira les oreilles des adeptes et reboutera encore et encore les plus réticents mais on ne peut reprocher au couple la qualité de son interprétation et de sa production. "Secret Voyage" en est la preuve éclatante et bien que la surprise n'est plus au rendez-vous, on se réjouit à l'écoute des formidables "Locked Within the Crystal Ball", "Toast to Tomorrow", "The Circle", "Sister Gypsy" et "Peasant's Promise". "Rainbow Eyes" de Rainbow et "Can't Help Falling in Love" d'Elvis Presley sont les deux reprises qui accompagnent compositions originales et arrangements de traditionnels. Sans atteindre le niveau des précédents albums, "Secret Voyage" et son superbe artwork est un bien bel album.

























:wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 27 mars 2021, 17:33

Image
(2010)

Huitième album studio du groupe, "Autum Sky" poursuit le voyage musical de notre couple médiéval préféré à savoir Ritchie Blackmore et Candice Night. Accompagnés de leur troupe de troubadours, ils nous invitent, dans une ambiance chaude et apaisante, à nous assoir autour du feu pour nous conter de belles histoires, souvent romanesques, parfois tristes qu'on a plaisir à écouter en si bonne compagnie. On retrouve dans cet album le folk médiévale et les musiques traditionnelles qui font le charme du groupe avec un Ritchie Blackmore rebranchant plus qu'à l'accoutumée sa guitare électrique pour le plus grand plaisir de ses nombreux fans. Encore une fois, la qualité est au rendez-vous et ce n'est pas votre serviteur qui va s'en plaindre. Un bien bel album à ajouter à la discographie déjà conséquente de Blackmore's Night.































:wub: :wub: :wub: :wub:
Modifié en dernier par gato13 le 28 mars 2021, 10:48, modifié 1 fois.
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Avatar du membre
gato13
Membre Sénior
Messages : 4838
Enregistré le : 15 septembre 2016, 12:34
Localisation : Aix-en-Provence et ses environs

Re: Deep Purple... and family

Message par gato13 » 28 mars 2021, 10:46

Image
(2013)

Neuvième livraison studio de la part de Blackmore's Night, "Dancer and the Moon" et son très bel artwork est une nouvelle étape dans le parcours musical de nos ménestrels amoureux. La recette reste inchangée, toujours ce mix entre folk médiéval, musiques traditionnelles et pop/rock. Le tout mis en valeur par la belle et cristalline voix de Candice Night à laquelle la guitare de Ritchie Blackmore offre un écrin de velours. Un Ritchie impérial à chacune de ses interventions en électrique. Non, il n'a rien perdu de son touché, de son phrasé et de son feeling. Une sensibilité à fleur de peau dans ses notes mélancoliques, véritables caresses émotionnelles qui n'auront de cesse de vous bouleverser. Au menu de cet nouvelle offrande, trois reprises : "I Think It's Going To Rain Today" de Randy Newman, "Lady In Black" d'Uriah Heep et "Temple Of The King" de Rainbow. Pour le reste, le groupe alterne ballades acoustiques et morceaux enjoués. Mention particulière au sublime instrumental "Carry On... Jon", hommage émouvant au regretté Jon Lord avec qui Ritchie Blackmore fonda Deep Purple en 1968. Sans révolutionner la formule qui fait tout le charme et la réussite du groupe, "Dancer and the Moon" s'avère être un bien bel album qui ne réussira toutefois pas à convaincre les réticents au genre et les fans qui regrettent que Blackmore ai définitivement tourné le dos au hard-rock. Quant aux autres, dont je fais partie, ceux qui ont adhéré au choix artistique du guitariste, ils seront à nouveau conquis et se réjouiront de voir un musicien intègre heureux et pleinement épanoui dans l'exercice de son art.



























:wub: :wub: :wub: :wub:
Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle. (Martin Luther King)

Répondre